1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Marie Le Pen : "Seule une assemblée générale pourrait lui retirer son poste", assure Bruno Gollnisch
2 min de lecture

Jean-Marie Le Pen : "Seule une assemblée générale pourrait lui retirer son poste", assure Bruno Gollnisch

REPLAY / INVITÉ RTL - Le député européen, soutien de Jean-Marie Le Pen, rappelle que la fonction de président d'honneur a été conférée au fondateur du parti par un congrès. "C'est une fonction statutaire", explique-t-il.

Bruno Gollnisch et Jean-Marie Le Pen le 17 novembre 2013 à Paris (archive).
Bruno Gollnisch et Jean-Marie Le Pen le 17 novembre 2013 à Paris (archive).
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Rafale : "Je voudrais être sûr que le Qatar ne finance pas les mouvements salafistes", dit Bruno Gollnisch
08:12
Philippe Corbé & Marie-Pierre Haddad

Le défilé du Front national de ce vendredi 1er mai sera sous tension. Jean-Marie Le Pen ne s'exprimera pas à la tribune. Cette décision intervient à quelques jours de la tenue du bureau exécutif du parti le 4 mai prochain. Le président d'honneur devra répondre de ses déclarations pétainistes dans le magazine Rivarol.

"J'ai beaucoup de respect, d'estime et d'affection pour lui. Je déplore les incidents qui l'ont opposé à Marine Le Pen et à certains membre du Front national", estime Bruno Gollnisch. Le député européen Front national souligne que seuls les nouveaux élus départementaux seront appelés à la tribune. "Jean-Marie Le Pen et le bureau du Front national se trouveront au pied de la tribune", ajoute-t-il.

Un geste d'apaisement en renonçant aux régionales de 2015

En "geste d'apaisement", comme le qualifie Bruno Gollnisch, Jean-Marie Le Pen a renoncé à être candidat en PACA, lors des élections régionales de décembre prochain. Le député ne craint pas de voir le président d'honneur démis de ses fonctions : "Cette fonction lui a été conférée par notre congrès. C'est une fonction statutaire. Seule une assemblée générale pourrait lui retirer ce poste. Contenu de la gravité des problèmes en France, le bureau exécutif aura autre chose à faire que de s'occuper de restreindre la liberté d'expression de Jean-Marie Le Pen".

J'ai montré que j'étais prêt à sacrifier mon ambition personnelle pour la cause et l'unité du mouvement

Bruno Gollnisch, député européen Front national

Bruno Gollnisch "demande, s'il y a un programme différent, de façon paisible et résolue quelle est la différence entre le Front national actuel et le Front national traditionnel. J'ai montré que j'étais prêt à sacrifier mon ambition personnelle pour la cause et l'unité du mouvement. J'ai posé la question et Marine Le Pen m'a assuré qu'il n'en n'était rien. Ce qui m'intéresse ce sont les solutions pour sortir notre pays de la décadence et des ornières dans lequel il se trouve embourbé". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/