1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Luc Mélenchon compare Wolfgang Schäuble à un "Bismarck de bal masqué"
2 min de lecture

Jean-Luc Mélenchon compare Wolfgang Schäuble à un "Bismarck de bal masqué"

Les propos de Wolfgang Schäuble sur la France ont provoqué l'ire de Jean-Luc Mélenchon. Le fondateur du Parti de gauche a qualifié le ministre allemand des Finances d'odieux personnage.

Quand Jean-Luc Mélenchon reprend un élément de langage du FN
Quand Jean-Luc Mélenchon reprend un élément de langage du FN
Crédit : AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

La France devrait-elle être contrainte à réformer ? C'est en tout cas ce qu'a émis le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble lors d'un débat à Washington. "La France serait contente que quelqu'un force le Parlement, mais c'est difficile, c'est la démocratie", a lancé le bras droit d'Angela Merkel, peu accoutumé à la langue de bois. 

Si le ministre des Finances français Michel Sapin et les hommes forts du Parti socialiste ont vivement condamné ses propos, Jean-Luc Mélenchon s'est lui aussi distingué. "Les propos du ministre allemand, numéro deux de madame Merkel, illustrent la nouvelle arrogance allemande à l'heure où elle domine l'Europe qu'elle met en coupe réglée", a-t-il dénoncé dans un communiqué intitulé : "L'odieux Schäuble doit demander pardon aux Français".

Le fondateur du Parti de gauche a notamment pointé du doigt les "12 millions de pauvres" outre-Rhin avant de féliciter "Jean-Christophe Cambadélis d'avoir dénoncé la 'francophobie' de ce petit Bismarck de bal masqué".

"Ta gueule, Angela Merkel"

Jean-Luc Mélenchon est un habitué des attaques à l'endroit d'Angela Merkel et de son gouvernement. Le 31 mars dernier, il avait ouvertement critiqué "l'ordolibéralisme" du pays au micro de RTL avant d'évoquer le fait que la chancelière souhaitait "construire une Europe allemande". Des propos tenus au lendemain de la publication d'un message où il appelait à dire "stop à l'Allemagne"

À lire aussi

Mais l'homme fort de l'extrême gauche est aller encore plus loin. Le 7 décembre 2014, l'ancien président du Parti de gauche avant écrit un "Maul zu? Angela Merkel". Littéralement ? "Ta gueule, Angela Merkel" avant d'ajouter que "la France est libre" dans le même message.

Les remarques antigermanistes sont donc récurrentes pour Jean-Luc Mélenchon qui avait aussi comparé l'eurodéputée CDU, Ingeborg Grässle au maréchal Apfelstrudel, demi-frère d'Adolf Hitler dans le film Papy fait de la résistance, à cause de son accent.

La rédaction vous recommande

 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/