1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Christophe Lagarde est l'invité de RTL
1 min de lecture

Jean-Christophe Lagarde est l'invité de RTL

INVITÉ RTL - Le président de l'UDI répondra aux questions d'Olivier Mazerolle à 7h50.

Le président de l'UDI et maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, lors de son élection à la tête du parti centriste, le 15 novembre 2014 (archives)
Le président de l'UDI et maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, lors de son élection à la tête du parti centriste, le 15 novembre 2014 (archives)
Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
Aymeric Parthonnaud & AFP

Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, désire une discussion avec Les Républicains avant la primaire, pour savoir comment les deux partis souhaitent construire une nouvelle majorité, indique-t-il dans un entretien au Figaro jeudi 21 janvier. "Les Républicains nous invitent à une primaire qui, jusqu'à présent, a été décidée par eux, pour eux et entre eux. Pour que les adhérents de l'UDI choisissent en toute connaissance de cause, nous devons avoir avec nos homologues de LR et avec la haute autorité de la primaire une discussion sur les conditions techniques de loyauté et de transparence du scrutin et une discussion politique sur la façon dont nous souhaitons construire une nouvelle majorité demain", déclare au journal Jean-Christophe Lagarde

Le Figaro indique que le président de l'UDI a écrit à Nicolas Sarkozy, président des Républicains, pour poser les conditions d'une participation centriste à la primaire. Et Jean-Christophe Lagarde de préciser : "Il n'est pas question de rapport de force". L'UDI demande "des priorités partagées, des grands axes sans lesquels aucun partenariat n'est possible (...). Il ne s'agit pas de négocier des places mais de garantir aux électeurs qui veulent une alternance qu'on ne s'engouffrera pas dans la mécanique du parti unique qui a échoué de 2002 à 2012, au point que les Français ont fini par la rejeter", poursuit-t-il. 

Le président de l'UDI "souhaite un pacte de gouvernance garantissant l'indépendance des deux formations politiques et la définition d'un programme de gouvernement à l'issue de la primaire pour être capable de construire une majorité parlementaire pluraliste, avec des groupes politiques équilibrés." Et de conclure : "Avec Les Républicains, nous ne pouvons envisager qu'une coalition, pas une soumission."

>> Vous pourrez suivre cette interview en direct jeudi 21 janvier 2016 dès 7h50 dans la matinale d'Yves Calvi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/