1 min de lecture Marine Le Pen

"Je n'aurais pas rompu le contrat Mistral", dit Marine Le Pen

INVITÉE RTL - La présidente du Front national prône le non-alignement de la France dans les relations internationales.

Marine Le Pen invitée du Grand Jury "RTL" dimanche 21 septembre 2014
Marine Le Pen invitée du Grand Jury "RTL" dimanche 21 septembre 2014 Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

"L'intérêt de la France est de créer une relation stratégique avec la Russie". Marine Le Pen a invité l'exécutif à se tourner davantage vers la Russie, "une grande nation attachée à sa souveraineté" et à "se détourner du modèle américain", responsable selon elle, d'avoir "entraîné la ruine de nos nations".

Une France "non-alignée"

"Nous devons rester un pays non-aligné", a insisté la présidente du Front national. "Nous n'avons pas d'ami privilégié, ni d'ennemi privilégié", a-t-elle indiqué dénonçant le retour de la France au sein de l'Otan voulu par Nicolas Sarkozy, synonyme pour elle "de priver le pays de sa liberté et de son indépendance".

Je n'aurais pas rompu le contrat Mistral

Marine Le Pen
Partager la citation

Marine Le Pen est également revenue sur la suspension de la vente de deux navires de guerre Mistral à la Russie. "Je n'aurais pas rompu le contrat", s'est emportée la député européenne qui considère que cet accord "c'est du travail pour les Français" et "qu'il en va de la crédibilité de la parole et de la signature de la France". "Je suis une grande fille, et je n'ai pas à me laisser dicter ce que je dois penser par Monsieur Obama". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marine Le Pen Russie Vladimir Poutine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants