2 min de lecture Mort de Chirac

Mort de Jacques Chirac : le premier amoureux des "arts premiers" et passionné du Japon

DIAPORAMA - Tombé amoureux des arts asiatiques à l'âge de 14 ans, Jacques Chirac était un passionné des œuvres et des civilisations souvent oubliées de l’intelligentsia occidentale.

chirac-245x300 Edition Spéciale - Décès de Jacques Chirac La rédaction de RTL
>
Jacques Chirac, premier amoureux des arts premiers et passionné du Japon Crédit Image : REMY DE LA MAUVINIERE / POOL / AFP | Crédit Média : Monique Younès | Durée : | Date : La page de l'émission
Monique Younès
Monique Younès et Aymeric Parthonnaud

La passion pour les arts non-européens, Jacques Chirac l'a eue à 14 ans alors qu'il était élève au lycée Carnot. "Pour aller de chez moi au lycée, je passais devant le Musée Guimet" [le musée national des arts asiatiques de Paris, ndlr], racontait-il. "Alors, j'ai été le visiter. Et je veux à la vérité dire que, il m'est arrivé souvent de m'arrêter au Musée Guimet et de sauter la classe".

Dans ce musée Guimet, parmi les chefs-d'oeuvre des civilisations asiatiques, chinoises, coréennes, indiennes, c'est la statuaire bouddhique japonaise qui avait la préférence de Jacques Chirac qui s'est éteint ce 26 septembre 2019.

"Ce Japon, c'est vrai, est un pays que j'aime. J'aime ses habitants, ses paysages, sa culture, son histoire, j'en apprécie l'art de vivre, cette exigence de raffinement, ce goût du beau et de l'équilibre qui marque votre civilisation". 

Jacques et Bernadette Chirac dînant avec des geishas en 1976 Crédits : AFP | Date : 26/09/2019
7 >
Jacques et Bernadette Chirac dînant avec des geishas en 1976 Crédits : AFP | Date : 26/09/2019
Le couple Chirac dînant au Japon Crédits : AFP | Date : 26/09/2019
L'empereur Akihito et l'impératrice Michiko du Japon avec Jacques Chirac Crédits : Pascal GUYOT / AFP | Date : 26/09/2019
Le Premier ministre Jacques Chirac et son épouse Bernadette voyagent le 02 août 1976 à bord du train rapide "Tokaido" entre Tokyo et Osaka Crédits : AFP | Date : 26/09/2019
Le président Chirac à la rencontre de lutteurs de sumo le 21 novembre 1996 Crédits : JIJI PRESS / AFP | Date : 26/09/2019
Le couple Chirac admirant une armure antique japonaise Crédits : POOL / AFP | Date : 26/09/2019
Jacques et Bernadette Chirac dans un jardin de Tokyo en 1996 Crédits : MICHEL GANGNE / AFP | Date : 26/09/2019
1/1

Jacques Chirac dira souvent que chaque voyage au Japon était pour lui un nouveau bonheur. Il y avait aussi un côté provocateur chez l'ancien président de la République, dans le fait de s'intéresser à ces arts quelque peu négligés par l'intelligentsia parisienne. En 1995, il pousse le musée du Louvre pour inaugurer des salles consacrées aux chefs d'oeuvre des arts dits "premiers" et, en 2006, il inaugure triomphant le Musée du Quai Branly qui lui est dédié. 

À lire aussi
Jacques et Bernadette Chirac en novembre 2011 (Archives) Mort de Chirac
Bernadette Chirac réagit publiquement pour la première fois au décès de son mari

"Ces peuples, dits premiers, sont riches d'intelligence, de culture, d'histoire. Ils sont dépositaires de sagesses ancestrales, d'un imaginaire raffiné peuplé de hautes expressions artistiques dont les chefs d'oeuvre n'ont rien à envier aux plus belles productions de l'art occidental", avait-il déclaré alors.  

Jacques Chirac inaugurant le Musée du Quai Branly
Jacques Chirac inaugurant le Musée du Quai Branly Crédit : AFP

L'archéologie et l'ethnologie faisaient aussi partie des passions de Jacques Chirac. il aimait s'entretenir avec Claude Lévi-Strauss, suivait les découvertes d'Yves Coppens, se passionnait pour les livres d'histoire mais aussi pour les poèmes d'Aragon, de Paul Éluard et de René Char. "La poésie peut vous permettre quelques minutes de sortir du monde dans lequel on vit habituellement et d'accéder à un autre monde. Je lis tous les jours de la poésie", confessait-il.

Des passions secrètes

Peu de personnes connaissaient le tropisme russe de Jacques Chirac. Dans sa jeunesse, il voulait apprendre le sanskrit et il avait même nourri le projet de devenir traducteur, c'était là son jardin secret. La politique nous a peut-être privé d'un anthropologue mais dans les quelques centaines d'années, c'est à travers la vie de Jacques Chirac que les générations futures pourront comprendre ce qu'a été la République française. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mort de Chirac Art Asie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants