1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - Darmanin "très étonné qu'une certaine extrême gauche tienne plus avec les délinquants qu'avec la police"
2 min de lecture

INVITÉ RTL - Darmanin "très étonné qu'une certaine extrême gauche tienne plus avec les délinquants qu'avec la police"

Le ministre de l'Intérieur défend son bilan d'étrangers expulsés après une obligation de quitter le territoire et assume toujours son objectif de 100%.

Gérald Darmanin était l'invité de RTL.
Gérald Darmanin était l'invité de RTL.
Crédit : RTL
Gérald Darmanin était l'invité de RTL du 26 juillet 2022
00:10:16
Gérald Darmanin était l'invité de RTL du 26 juillet 2022
00:10:16
Étrangers expulsés après une obligation de quitter le territoire : le niveau le plus bas que la France ait jamais connu
00:01:28
Olivier Boy & Lison Bourgeois & Guillaume Chieze

"On a 2.751 étrangers délinquants qui ont été expulsés", a avancé Gérald Darmanin au micro de RTL ce mardi 26 juillet. Le ministre de l'Intérieur a indiqué précisément le nombre d'étrangers expulsés après une obligation de quitter le territoire (OQTF). "Je veux dire aux Français que notre main ne tremble pas", assure-t-il.

"Et je suis très étonné qu'une certaine extrême gauche tienne plus avec les délinquants qu'avec les policiers dans le cas présent", glisse Gérald Darmanin, qui assure que depuis qu'il est à Beauvau l'expulsion des étrangers délinquants est l'une de ses priorités.

Alors qu'Emmanuel Macron et Gérald Darmanin avaient fait part de leur objectif d'atteindre les 100% d'OQTF, ce chiffre n'est pas encore atteint. "Nous sommes aujourd'hui à 25% des gens qui ont des mesures pour quitter le territoire national qui s'est vont", note le ministre de l'Intérieur. "Ce qui est vrai c'est que l'on doit largement améliorer ces expulsions. C'est tout à fait juste", concède le ministre de l'Intérieur. 

On a augmenté de 25% le nombre de personnes qui sont expulsées

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur.

"Mais au premier semestre, on a augmenté de 25% le nombre de personnes qui sont expulsées. On a même augmenté de 50% le nombre de personnes qui sont expulsées dans les pays où on avait jadis des problèmes. Je pense aux pays du Maghreb ou certains pays d'Afrique", détaille le ministre de l'Intérieur. 

À écouter aussi

"Il faut qu'on continue à le faire. Parfois c'est la loi qui empêche de le faire, c'est pour ça que j'ai proposé qu'on lève toutes les réserves qui empêchent l'État français d'expulser des étrangers qui sont délinquants", met en avant Gérald Darmanin. Ce dernier donne ensuite les exemples suivants : "quand vous arrivez sur le sol national après un certain âge ou lorsque vous avez contracté un mariage". "Nous proposerons une loi à la rentrée de septembre", assure le ministre de l'Intérieur. 

Le niveau le plus bas que la France ait jamais connu

"Il y a 10 ans, plus de 22% des obligations de quitter le territoire français étaient exécutées" note le journaliste du service police-justice de RTL Guillaume Chieze . C'est-à-dire que la personne visée par cette décision administrative était effectivement retournée dans son pays d'origine, soit par ses propres moyens soit parce que la police l'avait placé dans un avion.

"Au premier semestre 2021, ce chiffre s'est effondré à 5,6%", assure le journaliste. C'est le niveau le plus bas que la France ait jamais connu. La principale explication est la crise sanitaire. En 2020, la crise a fortement paralysé le trafic aérien international rendant impossible les retours. En parallèle, les pays d'origine coopèrent de moins en moins. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/