1 min de lecture Rouen

Incendie de Rouen : "Pas de risque avéré" lié à l'amiante dans les premières analyses

Le préfet de Seine-Maritime Pierre-André Durand a tenu une conférence de presse pour faire le point sur les suites de l'incendie dans l'usine Lubrizol à Rouen.

La fumée de l'incendie a recouvert la ville de Rouen ce jeudi 26 septembre
La fumée de l'incendie a recouvert la ville de Rouen ce jeudi 26 septembre Crédit : LOU BENOIST / AFP
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann
et AFP

Cinq jours après l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen, les habitants ne sont pas rassurés et de nombreuses questions demeurent. La préfecture de Normandie a assuré le mardi 1er octobre, au cours d'une conférence de presse, qu'il n'y avait pas de "risque avéré" lié à l'amiante dans l'air, selon les premiers relevés réalisés vendredi au lendemain de l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen.


"En ce qui concerne l'amiante dans l'air, on est sur le bruit de fond des fibres d'amiante dans l'air, des niveaux extrêmement faibles", a assuré Patrick Berg, directeur de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (Dreal) de Normandie. "On peut estimer qu'avec cette première série de relevés, il n'y a pas de risque lié à l'amiante. Ce risque n'est pas avéré". 

Il reste à évacuer de l'usine Lubrizol, qui a pris feu jeudi dernier à Rouen, "160 fûts en état délicat", a indiqué mardi le préfet de Normandie Pierre-André Durand devant la presse.  
Le préfet a précisé qu'"il restait de l'ordre de 1.000 fûts dont 160 en état délicat pour lesquels un protocole d'intervention est en cours de finalisation". Il permettra "d'évacuer des fûts qui participent aux émanations d'odeurs", a-t-il dit.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rouen Incendie Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants