1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Hollande-Valls : quatre scénarios pour une candidature, selon un ministre
2 min de lecture

Hollande-Valls : quatre scénarios pour une candidature, selon un ministre

CONFIDENTIELS RTL - Le chef de l'État pourrait dire le 10 décembre s'il est candidat en 2017. Que va faire le Premier ministre ? Un membre du gouvernement livre ses hypothèses.

Manuel Valls et François Hollande, le 2 novembre 2016 à l'Élysée
Manuel Valls et François Hollande, le 2 novembre 2016 à l'Élysée
Crédit : SIPA
Hollande-Valls : quatre scénarios pour une candidature selon un ministre
02:56
Présidentielle 2017 : Hollande-Valls, quatre scénarios pour une candidature
03:09
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

François Hollande annoncera le 10 décembre s'il est candidat à sa succession. C'est en tout cas ce qu'a affirmé, mardi 22 novembre sur Public Sénatle chef de file des sénateurs socialistes Didier Guillaume, proche de l'actuel chef de l'État. Ce dernier a, en tout cas, jusqu'au 15 décembre pour le faire. La question qui se pose est : que va faire Manuel Valls de son côté ? Entre ces deux-là, tout pourrait se jouer en trois semaines, après le second tour de la primaire. 

"Ça va tanguer dès le 28 novembre", nous assurait un ministre mardi 22 novembre. Jusqu'où ira Manuel Valls ? La question anime les conversations ces jours-ci quand on parle avec des membres du gouvernement. Laissera-t-il le Président y aller sans broncher ? Un ministre, qui veut croire que Manuel Valls peut encore claquer la porte du gouvernement, s'est risqué à nous exposer les différents scénarios possibles.

Scénario numéro un : Manuel Valls démissionne et se déclare le premier. Il coupe l'herbe sous le pied de François Hollande et sa candidature à la primaire s'impose. Un scénario dont semblait rêver ce-dit ministre.

"Le beurre et l'argent du beurre"

Scénario numéro deux : le Premier ministre va voir François Hollande et joue la menace. "Je vais y aller, sauf si tu te désistes", lui dirait-il en substance. C'est presque le même scénario, sauf que Manuel Valls essaie d'avoir la bénédiction du chef de l'État en partant. Un scénario que le ministre appelle "scénario feuille de vigne". On pourrait dire aussi "le beurre et l'argent du beurre".

À lire aussi

Scénario numéro trois : l'hypothèse "tour du monde". Manuel Valls laisse François Hollande se déclarer et il se retrouve en quelque sorte comme deux ronds de flan. Il n'a plus alors qu'à attendre la fin du quinquennat. Et pendant que François Hollande fait campagne, il tient la baraque, reprend certaines prérogatives du chef de l'État, et le remplace notamment à l'international.

Scénario numéro quatre : Manuel Valls laisse François Hollande y aller, et en plus (il est sympa !) il joue le jeu de la campagne de François Hollande. C'est le scénario "Super-Valls-directeur-de-campagne", comme en 2012. C'est a priori le moins probable, en tout cas à en croire ce ministre qui s'exprimait naturellement sous le sceau de l'anonymat.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/