2 min de lecture Exil fiscal

Hollande savait que Thévenoud avait des problèmes avec le fisc avant de le nommer

Selon Franceinfo, l'ancien chef de l'État savait que Thomas Thévenoud avait des problèmes avec le fisc, mais "pensait que c'était réglé", au moment du remaniement d'août 2014.

François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016 Crédit : Patrick KOVARIK / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

C'est l'un des événements qui aura marqué le quinquennat Hollande : l'affaire Thévenoud. Au moment du remaniement d'août 2014, François Hollande savait que Thomas Thévenoud avait des soucis avec le fisc au moment où il a décidé de le nommer secrétaire d'État au commerce extérieur, révèlent Franceinfo et L'Opinion. Toutefois, des proches de l'ancien président affirment que ce dernier "pensait que c'était réglé".

Le nom de Thomas Thévenoud avait émergé dès le printemps 2014 pour intégrer le premier gouvernement Valls, mais sa situation délicate avec le fisc avait joué contre lui et celui qui était alors député depuis deux ans n'avait pas été nommé. 

Franceinfo raconte que le 26 août 2014 dans le "rush incroyable" du remaniement, selon un proche conseiller du président, François Hollande a omis de vérifier que la situation de Thomas Thévenoud avait été réglée.

Ça s’est joué à quelques minutes

Un ancien ministre de François Hollande
Partager la citation

Ce jour-là, alors que Jean-Pierre Jouyet est sur le point d'annoncer le nouveau gouvernement sur le perron de l'Élysée, le chef de l'État montre la liste des nouveaux membres au ministre des Finances, Michel Sapin. "Thomas Thévenoud !", s’exclame ce dernier.

À lire aussi
Le logo de la banque UBS à Zurich fraude fiscale
Le fisc suisse pourra transmettre à Paris des informations sur des clients d'UBS

François Hollande, inquiet, demande : "Oui… Il n’a pas réglé ses problèmes ?". "Pas que je sache", murmure Michel Sapin, dans un échange rapporté par L'Opinion. "Ça s’est joué à quelques minutes", confie un ancien ministre au quotidien.

Ministre éphémère

Finalement, Thomas Thévenoud intégrera le gouvernement Valls II. Les révélations sur ses revenus non déclarés sortent neuf jours plus tard dans la presse. Il annonce sa démission le 4 septembre 2014, entrant dans l'histoire comme le ministre le plus éphémère de la Ve République, avec Léon Schwartzenberg en 1988.

Thomas Thévenoud a depuis mis fin à sa carrière politiqueIl a écopé en mai dernier de trois mois de prison avec sursis et d’une peine d’inéligibilité d’un an pour fraude pour avoir déclaré en retard ses revenus entre 2009 et 2013.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Exil fiscal Économie Gouvernement Valls 2
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants