1 min de lecture Philippe Poutou

Grille du ministère de l'Enseignement supérieur forcée : "Qui sème la colère récolte la tempête", dit Poutou

RÉACTION - Des manifestants, dont certains militants du NPA ont dégradé l'entrée du ministère de l'Enseignement supérieur, mardi 12 novembre au soir.

La grille du ministère de l'Enseignement supérieur a été forcée, le 12 novembre au soir
La grille du ministère de l'Enseignement supérieur a été forcée, le 12 novembre au soir Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La grille d'entrée du ministère de l'Enseignement supérieur à Paris a été dégradée, mardi 12 novembre au soir par quelques manifestants venus d'un rassemblement d'étudiants devant le Crous pour protester contre la précarité après l'immolation d'un étudiant à Lyon, a-t-on appris de source policière.

Vers 20 heures, une partie du cortège s'est dirigé devant le ministère, ils sont alors quelques dizaines, pour certains militants du parti d'extrême-gauche le Nouveau parti anticapitaliste (NPA). 


Joint par RTL, l'ancien candidat NPA à la présidentielle de 2017 Philippe Poutou déclare : "Qui sème la colère récolte la tempête". "Depuis les 'gilets jaunes', on sait que le mépris social, les humiliations, l’appauvrissement de la population, une misère humaine grandissante, les violences invisibles diverses peuvent produire une colère qui commence à s’exprimer dans la rue. C’est mérité et c’est pas fini", met-il en garde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Philippe Poutou NPA Jeunesse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants