1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gouvernement Macron : "Jamais dans une opposition systématique", assure Solère
1 min de lecture

Gouvernement Macron : "Jamais dans une opposition systématique", assure Solère

INVITÉ RTL - Le député sortant des Hauts-de-Seine assure qu'il est "de la même famille politique" que Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et Édouard Philippe malgré leur entrée au gouvernement.

Thierry Solère invité de RTL le 2 décembre 2016
Thierry Solère invité de RTL le 2 décembre 2016
Crédit : Essia Lakhoua / RTL.fr
Gouvernement Macron : "Jamais dans une opposition systématique", assure Solère
05:28
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Les divisions persistent au sein des Républicains. Après la nomination d'Édouard Philippe à Matignon, celle de Bruno Le Maire et Gérald Darmanin à Bercy ont continué d'alimenter les débats. Si François Baroin a dit "regretter" ces entrées au sein du gouvernement, Bernard Accoyer, secrétaire général du parti, a affirmé que les trois élus ne faisaient plus parti des Républicains.

Pour Thierry Solère, ces anciens collègues n'ont "pas trahi", ils ont "fait un choix". "Leur place est au gouvernement. Quand on est un homme politique, ce ne sont pas les partis politiques qui font les candidats mais ce sont des hommes et des femmes qui portent des valeurs", a-t-il commenté au micro de RTL. Avant de poursuivre : "Je connais bien les valeurs de Gérald Darmanin et il veut mettre son talent, son énergie au service de son pays plutôt que de participer à des guerres partisanes".

Tout ce qui ira dans le bon sens, je le voterai

Thierry Solère

Les Républicains se tournent dorénavant vers les élections législatives. "On ne veut pas être dans une guerre de tranchées et je dis clairement aux habitants de Boulogne-Billancourt, qu'en votant pour moi, il vote pour quelqu'un de droite. Mais s'il y a une majorité relative, je n'irai pas dans une opposition totale et perpétuelle", a tempéré le député sortant des Hauts-de-Seine.

Surtout que si le parti en est là aujourd'hui, c'est en partie à cause de la campagne présidentielle : "Ce qui est compliqué, c'est d'avoir été éliminé dès le premier tour de la présidentielle avec François Fillon qui a voulu se maintenir. Dorénavant, tout républicain doit avoir une volonté que le pays se redresse et je n'irai jamais dans une opposition systématique, a-t-il assuré. Tout ce qui ira dans le bon sens, je le voterai".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/