1 min de lecture Emmanuel Macron

"Gilets jaunes" : taclé par son prédécesseur, Macron dénonce le "cynisme" de Hollande

L'actuel chef de l'État et le précédent se sont affrontés par déclarations interposées au sujet de la crise qui agite le pays depuis maintenant plusieurs semaines.

Emmanuel Macron et François Hollande, le 14 mai 2017 à l'Élysée
Emmanuel Macron et François Hollande, le 14 mai 2017 à l'Élysée Crédit : AFP / Éric Feferberg
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Nouvelle passe d'armes entre François Hollande et Emmanuel Macron. Les deux hommes, dont l'inimité ne fait aucun doute, se sont affrontés par déclarations interposées au sujet des "gilets jaunes". 

C'est l'ancien locataire de l'Élysée qui a lancé les hostilités jeudi 29 novembre. Parti à la rencontre de manifestants à Antraigues-sur-Volane (Ardèche, ndlr) François Hollande a été  alpagué par des "gilets jaunes" lui reprochant d'avoir "installé Emmanuel Macron" au pouvoir. "Je ne peux pas dire qu'il n'a pas été ministre du gouvernement. J'assume ce que j'ai fait, je ne me défausse sur personne", a commencé le socialiste, dans un échange rapporté par France Bleu Drôme Ardèche.

"Après il a fait un autre choix, il s'est présenté avant que je ne décide, ensuite il a fait ses orientations. Maintenant il doit en répondre devant les Français", a poursuivi François Hollande. "Il ne nous écoute pas", déplore une manifestante. "Moi je vous ai écouté aujourd'hui !", lui a répondu l'ancien président de la République.

À lire aussi
Laurent Gerra Emmanuel Macron
La chronique de Laurent Gerra du 11 décembre 2018

Des propos pas passé inaperçus du côté d'Emmanuel Macron,en visite en Argentine. Depuis Buenos Aires, le chef de l'État a tenu à répondre à celui qui l'avait nommé ministre de l'Économie en 2014. "J'entends comme vous les voix qui s'élèvent", a-t-il affirmé faisant référence au mouvement des "gilets jaunes". "J'entends aussi souvent les voix qui n'avaient pas réussi à bouger les choses et qui sont sans doute plus à la racine de cette situation que le gouvernement, qui n'est aux affaires que depuis 18 mois. Que voulez-vous ? Le cynisme fait partie de la vie politique", a conclu le chef de l'État, qui a par ailleurs réaffirmé qu'il ne reculerait "jamais". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron François Hollande Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795757344
"Gilets jaunes" : taclé par son prédécesseur, Macron dénonce le "cynisme" de Hollande
"Gilets jaunes" : taclé par son prédécesseur, Macron dénonce le "cynisme" de Hollande
L'actuel chef de l'État et le précédent se sont affrontés par déclarations interposées au sujet de la crise qui agite le pays depuis maintenant plusieurs semaines.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-tacle-par-son-predecesseur-macron-denonce-le-cynisme-de-hollande-7795757344
2018-11-30 09:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vIiL8W85vdXu-71NjFpYrw/330v220-2/online/image/2017/1004/7790359460_emmanuel-macron-et-francois-hollande-le-14-mai-2017-a-l-elysee.jpg