1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Gérald Darmanin confirme sur RTL qu'il "n'y aura pas d'augmentation d'impôts"
1 min de lecture

Gérald Darmanin confirme sur RTL qu'il "n'y aura pas d'augmentation d'impôts"

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Action et des Comptes publics a garanti l'engagement pris par Emmanuel Macron : la pression fiscale n'augmentera pas durant le quinquennat.

Gérald Darmanin invité de RTL jeudi 19 avril 2018
Gérald Darmanin invité de RTL jeudi 19 avril 2018
Crédit : RTL/Sipa/Laurent Vu
Gérald Darmanin est l'invité de RTL
12:40
Gérald Darmanin confirme qu'il "n'y aura pas d'augmentation d'impôts"
00:40
Gérald Darmanin confirme sur RTL qu'il "n'y aura pas d'augmentation d'impôts"
12:41
micros
La rédaction numérique de RTL

Lors de ses deux interventions télévisées, Emmanuel Macron l'a assuré : il n'y aura pas de nouvel impôt et la pression fiscale n'augmentera pas pendant son mandat. Interrogé à ce sujet sur RTL ce jeudi 19 avril, Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, l'a confirmé : "Il n'y aura pas d'augmentation d'impôts". 

L'ancien Républicain a également rappelé qu'à partir du mois d'octobre, 80% des foyers soumis à la taxe d'habitation verront cet impôt supprimé. "Pour les 20% les plus aisés, ils seront également exonérés à partir de 2020", a-t-il ajouté. 

Gérald Darmanin est également revenu sur l'hypothèse émise par le chef de l'État de créer un deuxième jour de solidarité dans le but de financer la dépendance des personnes âgées. "Nous devons faire face à des millions de personnes qui vont atteindre le grand âge", justifie le ministre, qui assure cependant que ce n'est "qu'une piste parmi d'autres", et qui refuse le terme de "taxe déguisée". 

Un quinquennat ne se juge pas au bout de 11 mois

Gérald Darmanin

Enfin, le locataire de Bercy a tenu à rappeler le bilan des premiers mois de l'ère Macron. "Depuis 11 mois, je constate que le chômage baisse, que l'équilibre des comptes publics est possible, que nous sommes en-dessous de nos barres de déficit", se félicite-t-il. "Nous avons réformé beaucoup de pans de la société : le travail, les université et aujourd'hui la SNCF", a-t-il ajouté. Il demande néanmoins du temps aux Français, affirmant qu'un "quinquennat ne se juge pas au bout de 11 mois". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/