2 min de lecture Front national

À Fréjus, la mairie FN veut obliger les artistes à garder les enfants

Les artistes hébergés par la municipalité devraient participer à l'accueil d'enfants de maternelles dans le cadre de l'aménagement des rythmes scolaires.

Joris Hébrard, accompagné de Marion Maréchal-Le Pen et David Rachline, le 18 octobre 2014, au Pontet (archives).
Joris Hébrard, accompagné de Marion Maréchal-Le Pen et David Rachline, le 18 octobre 2014, au Pontet (archives). Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"La ville finance en grande partie le loyer d'un certain nombre de ces dames et messieurs (...) Il y a un minimum de retour." Pour David Rachline, sénateur-maire Front national de Fréjus, ce minimum correspond à du travail bénévole pour le compte de la mairie. Artistes et artisans de la ville devraient ainsi gratuitement proposer des activités périscolaires de 16h30 à 18h à des enfants de maternelle et d'élémentaire dans leurs locaux.

"La municipalité a décidé de nous faire travailler à l’œil, ils veulent qu’on garde les enfants gratuitement !", s’insurge Olivier Isselin, photographe d’art. Celui-ci, qui envisage désormais de quitter les lieux, explique que ni lui ni les autres artistes concernés n’ont été consultés au préalable. "Le problème, c’est que nous ne sommes pas formés à l’accueil d’enfants aussi petits, souligne-t-il. Et comment s’engager de la sorte alors que nous devons souvent nous absenter pour participer à des expositions ou tout simplement faire notre travail ?" 

La contrepartie de loyers modérés

Les artistes concernés bénéficient effectivement de conditions favorables, avec des loyers mensuels à 2,50 euros le mètre carré dans la vieille ville de Fréjus. Leur ancienne convention d’occupation, arrivée à échéance le 30 juin, ne mentionnait pas l’obligation de participer à des activités périscolaires. La convention qui va leur être proposée a donc été modifiée par la municipalité, ce qui est légal, de manière à faire apparaître l'obligation de participation aux "actions pédagogiques organisées par la ville". 

À lire aussi
Marine Le Pen aux cotés de Sophie Montel en octobre 2015 politique
Le Pen, Philippot : l'ex-FN Sophie Montel règle ses comptes dans un livre

La maire frontiste ne semble pour l'instant pas disposé à reculer devant les artistes. "Le débat va s’arrêter ici : soit cela se passe bien et tout le monde est d’accord pour participer, soit je mets un terme à cette histoire où l’on paye des loyers à tout le monde", a-t-il annoncé. 

Fréjus, ville d'art et d'histoire

Emmanuel Bonnemain, avocat du barreau de Draguignan, s’est penché sur ce dossier à la demande des artistes. "La plupart sont déjà dans une situation financière délicate, explique-t-il. Là, on leur impose une charge supplémentaire, puisqu’ils vont travailler bénévolement sur leur temps de création. Il est prévu aussi que les enfants soient accueillis dans les locaux des artistes. Mais qui va payer l’assurance et le matériel que les scolaires vont bien devoir utiliser ?"

Par ailleurs, l’avocat souligne que ces quinze artistes et artisans d’art sont regroupés avec d'autres au sein d’un "circuit des métiers d’art". "Or, explique-t-il, c’est grâce à ce circuit que Fréjus a le label de ville d’art et d’histoire, un label qui permet de classer l’office du tourisme en catégorie 4 étoiles et donc, sur les plages de la ville, d’obtenir le droit d’installer des installations démontables mais qui ne sont en fait pas démontées".


"Notre position, c’est que chacun a des droits et des devoirs, indique Richard Sert, premier adjoint à la mairie de Fréjus. Ces artistes bénéficient de conditions d’occupation très favorables avec des loyers modiques, pour ne pas dire plus. En retour, on attend qu’ils contribuent à la vie culturelle et artistique de Fréjus. D’ailleurs, certains d’entre eux participent déjà à des activités périscolaires au profit de la commune voisine de Puget-sur-Argens". "Exact, relève Me Bonnemain, mais en échange d’un revenu de 25 euros de l’heure, et avec un accueil des enfants qui se fait dans les écoles, et sous la responsabilité des chefs d’établissement". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Fréjus David Rachline
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779261358
À Fréjus, la mairie FN veut obliger les artistes à garder les enfants
À Fréjus, la mairie FN veut obliger les artistes à garder les enfants
Les artistes hébergés par la municipalité devraient participer à l'accueil d'enfants de maternelles dans le cadre de l'aménagement des rythmes scolaires.
https://www.rtl.fr/actu/politique/frejus-la-mairie-fn-veut-obliger-les-artistes-a-garder-les-enfants-7779261358
2015-07-30 09:24:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FtNWRtyGfkiubExDB_p2Ig/330v220-2/online/image/2015/0225/7776751366_000-par8006115-1.jpg