1 min de lecture Présidentielle 2017

François Rebsamen : "On ne gouverne pas la gauche avec le 49.3"

INVITÉ RTL - Le maire de Dijon, quelque peu "orphelin" après le renoncement de François Hollande, estime que Manuel Valls peut occuper "le centre de la gauche".

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
François Rebsamen était l'invité de RTL le 7 décembre 2016 Crédit Image : Camille Kaelblen / RTLnet | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Le renoncement de François Hollande marque-t-il la fin du hollandisme ? "Non, si on le définit précisément. Le hollandisme c'est cette synthèse mitterrandienne, qui permettait d'être au centre de la gauche, de porter les valeurs de la social-démocratie", explique François Rebsamen, un proche du chef de l'État.

Un centre de la gauche que pourrait récupérer Manuel Valls dans cette primaire de la gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017. "Je pense que Manuel Valls l'a compris. Il faut qu'il occupe ce centre, qu'il soit porteur de cette capacité de compromis, de synthèse car en politique, on avance que par le compromis donc il faut une méthode un peu différente", lance-t-il. Avant d'ajouter : "On ne gouverne pas la gauche avec le 49.3".

Manuel Valls devra donc mettre son autoritarisme de côté. "Il a de l'autorité, il a une autorité naturelle, elle ne doit pas se transformer en autoritarisme", a-t-il prévenu assurant qu'il était quelque peu "orphelin" de François Hollande dans cette course à l'Élysée. Surtout que François Rebsamen a toujours des doutes tant sur la méthode que sur le programme du désormais ex-premier ministre : "En terme de programme, il va falloir regarder. Ce pays manque de compromis, de capacité à rassembler, à réunir". 

Le programme de François Fillon sera rejeté par les Français, j'en suis sûr

François Rebsamen
Partager la citation

Mais l'espoir est tout de même de mise chez le maire de Dijon. "On a la capacité de gagner l'élection présidentielle de 2017. Le programme de François Fillon sera rejeté par les Français, j'en suis sûr", estime-t-il sans prendre position pour un candidat à l'heure actuelle. Mais François Rebsamen devrait bel et bien soutenir le vainqueur de la primaire. Il appelle pour cela Emmanuel Macron à prendre part à la primaire de la gauche, organisée fin janvier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Rebsamen Manuel Valls
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants