2 min de lecture François Hollande

François Hollande : "Je n'admets pas les procès en trahison"

Le président se dit prêt à l'inventaire de ses engagements de 2012 et assure avoir mené une politique de gauche durant son mandat.

François Hollande à l'Élysée le 27 septembre 2016.
François Hollande à l'Élysée le 27 septembre 2016. Crédit : LEWIS JOLY/SIPA
Michael Ducousso et AFP

François Hollande est-il prêt à se lancer dans la campagne présidentielle de 2017 ? En tout cas, il se dit "prêt à l'inventaire" de ses 60 engagements de 2012, ce qui pourrait être un premier pas avant une potentielle annonce de sa candidature en décembre.

Dans une interview à l'Obs à paraître jeudi 13 octobre, le président sortant explique que les Français "vont pouvoir comparer non pas ce que j'ai fait à l'aune de ce que j'avais promis, même si je suis prêt à l'inventaire sur mes 60 engagements", mais "ce que j'ai fait dans le contexte que chacun connaît avec ce que proposent ceux qui prétendent nous remplacer". François Hollande revient aussi sur des points de son quinquennat qui n'étaient pas inscrits dans son programme et reconnaît notamment regretter d'avoir proposé d'inscrire la déchéance de nationalité dans la Constitution pour les auteurs d'actes de terrorisme.

"J'ai mené une politique de gauche"

"Je mesure le trouble que cette initiative a pu créer" et "non", ce n'était pas une bonne méthode "puisque les terroristes veulent mourir" et que "la déchéance de nationalité n'a donc aucune valeur dissuasive", concède-t-il. Autre regret du président socialiste : "que la gauche l'ait regardée comme une mesure qui pouvait diviser" et "que l'opposition en ait fait un sujet de surenchère politique".

D'une manière générale, François Hollande "comprend l'impatience" et "l'intransigeance" de ses électeurs de 2012 même s'il "n'admet pas les procès en trahison". Le chef de l'État assure en effet avoir "mené une politique de gauche", comme le prouveraient les 60.000 postes créés dans l'éducation nationale, la réduction des "inégalités fiscales" ou les "avancées sociales" de son quinquennat.

À lire aussi
François Hollande, le 3 avril 2018 corrèze
Hollande conseille de "se méfier de ceux qui se disent ni de gauche, ni de droite"

Le président se prononce aussi sur ses anciens ministres, adversaires probables pour la campagne de 2017, qui ont quitté son gouvernement alors qu'ils avaient "l'opportunité de pouvoir changer la France". "C'est une forme d'oubli de ce qu'est le sens de la vie politique", insiste-t-il.

La droite met "en cause notre modèle social"

Enfin, dans cette interview François Hollande se montre critique vis-à-vis de la participation des électeurs de gauche à la primaire de la droite. "Si nous installons l'idée que pour éviter l'extrême droite, il faut voter pour la droite, eh bien, à ce moment-là, il n'y aura plus de gauche", dit-il, en accusant l'extrême droite d'être "un danger pour notre modèle républicain" et la droite de mettre "en cause notre modèle social".

Mêmes doutes sur l'"identité heureuse" théorisée par Alain Juppé car, selon lui "la France est renvoyée à son passé alors que c'est l'idée de la France qui constitue son histoire et son avenir" et que ce que propose le maire de Bordeaux est "une solidarité malheureuse".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Projet présidentiel Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785236341
François Hollande : "Je n'admets pas les procès en trahison"
François Hollande : "Je n'admets pas les procès en trahison"
Le président se dit prêt à l'inventaire de ses engagements de 2012 et assure avoir mené une politique de gauche durant son mandat.
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-hollande-je-n-admets-pas-les-proces-en-trahison-7785236341
2016-10-12 07:41:01
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cA9qHAZl2oAhNhDSryR4MQ/330v220-2/online/image/2016/0930/7785059624_francois-hollande-a-l-elysee-le-27-septembre-2016.jpg