3 min de lecture Fiscalité

François Hollande déterminé à baisser les impôts des classes moyennes en 2017

Dans un entretien accordé aux "Échos", le président de la République réaffirme sa volonté de faire un geste fiscal "ciblé pour les classes moyennes" l'année de l'élection présidentielle.

François Hollande à Grand-Quevilly, le 17 mai 2016
François Hollande à Grand-Quevilly, le 17 mai 2016 Crédit : AFP / Charly Triballeau
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Petit à petit, les contours du geste fiscal souhaité par le président de la République avant la prochaine élection présidentielle se précisent. Dans un entretien publié sur le site internet des Échos mercredi 29 juin, à paraître jeudi 1er juillet dans l'édition papier du quotidien économique, François Hollande réaffirme sa volonté d'accorder une nouvelle baisse d'impôts en faveur des ménages, après les trois allègements déjà effectués en 2014, 2015 et 2016.

"J'avais dit au printemps dernier qu'une baisse supplémentaire d'impôt sur les ménages était possible, si nous disposions des marges de manœuvres liées à l'amélioration de la croissance et sans remettre en cause notre objectif de réduction du déficit public en 2017. Je reste sur la même position", déclare le chef de l'État. 

Une mesure ciblée pour les classes moyennes

Ce geste fiscal, "qui pourrait être supérieur à 2 milliards d'euros, viendra s'ajouter aux allègements accordés depuis 2014 et qui ont d'ores et déjà concerné 12 millions de contribuables", ajoute-t-il. Le Président est allé un peu plus loin en précisant quels contribuables pourraient être ciblés par ce coup de pouce fiscal. "Il est trop tôt pour le dire. Mais ma préférence irait vers une mesure ciblée pour les classes moyennes", a-t-il affirmé.

À lire aussi
Guillaume Peltier, vice-président de l'UMP, le 6 octobre 2012 (archives) Les Républicains
Guillaume Peltier était l'invité de RTL

François Hollande estime que le Brexit n'entame pas la reprise en France et table sur une croissance de 1,6% en 2016. "Il y a bien une reprise en France et un début d'inversion de la courbe du chômage. C'est un fait indiscutable. Notre croissance sera supérieure à 1,6% cette année, ce qui nous permettra de créer au moins 200.000 emplois. Le Brexit aura surtout un impact défavorable pour le Royaume-Uni", assure-t-il. 

Concernant les réticences de la Cour des comptes, qui juge élevé le risque que ne soit pas respecté l'objectif de déficit, et de Bercy, déterminé à mener le pacte de responsabilité à son terme, le Président affiche là encore sa confiance. "Comme chaque année, la Cour des comptes met en garde sur la tenue de nos objectifs. C'est son rôle. Quand je regarde nos résultats, je constate que nous avons tenu nos engagements. L'an dernier, nous avons même fait mieux puisque nous avons réduit le déficit plus fortement que prévu", déclare-t-il. 

Pas de suppression de la C3S en 2107 mais "relèvement" du CICE

Le chef de l'État assure au passage que "le quantum des 41 milliards d'allègements de prélèvements prévus par le pacte de responsabilité sera intégralement respecté". Le Président annonce également que la prime à l'embauche pour les PME de moins de 250 salariés sera prolongée en 2017, de même que "le mécanisme du suramortissement des investissements". "Nous allons franchir dans quelques jours le seuil des 500.000 embauches dans le cadre de ce dispositif. C'est un succès au bénéfice de l'emploi et des entreprises et j'ai donc décidé de le prolonger sur l'ensemble de l'année 2017, comme d'ailleurs le mécanisme du suramortissement des investissements", déclare-t-il.

Enfin, la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) ne sera finalement pas totalement supprimée en 2017, au profit notamment d'un "relèvement" du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE). Cette possibilité qui n'avait pas encore été arbitrée pour l'année prochaine prévoit que 5 milliards d'euros du Pacte de responsabilité seront finalement consacrés "au relèvement du CICE - qui sera porté à au moins 7% de la masse salariale (6% aujourd'hui, ndlr) - et à la baisse de l'impôt sur les société pour les PME", explique le chef de l'État.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fiscalité Impôts François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783907706
François Hollande déterminé à baisser les impôts des classes moyennes en 2017
François Hollande déterminé à baisser les impôts des classes moyennes en 2017
Dans un entretien accordé aux "Échos", le président de la République réaffirme sa volonté de faire un geste fiscal "ciblé pour les classes moyennes" l'année de l'élection présidentielle.
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-hollande-determine-a-baisser-les-impots-des-classes-moyennes-en-2017-7783907706
2016-06-29 21:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2rYQU_gOykTCNTX-NpGoig/330v220-2/online/image/2016/0518/7783275693_francois-hollande-a-grand-quevilly-le-17-mai-2016.jpg