2 min de lecture François Fillon

François Fillon indigne en répétant plusieurs fois qu'il n'est "pas autiste"

REVUE DE TWEETS - Avec ces propos maladroits, le candidat s'est attiré les foudres des internautes et des associations.

micro générique Clics à la une La rédaction de RTL
>
François Fillon indigne en répétant plusieurs fois qu'il n'est "pas autiste" Crédit Image : Capture d'écran France 2 | Crédit Média : Aymeric Parthonnaud | Durée : | Date : La page de l'émission
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés. J'entends bien les critiques. Je ne suis pas jusqu'au-boutiste, pas enfermé dans une certitude mais il y a une chose que je constate c'est qu'il n'y a pas d'alternative". Invité du journal de 20 heures de France 2, François Fillon a utilisé une première fois le terme "autiste" pour évoquer sa situation actuelle, avant d'ajouter un peu plus tard : "Il faut que je rassemble ma famille. C'est là évidemment que je vous dis que je ne suis pas autiste". Puis le candidat est revenu à la charge une troisième fois : "Je ne suis pas du tout enfermé, je ne suis pas du tout autiste". 

Ces propos ne sont pas passés inaperçus, c'est le moins que l'on puisse dire. Ils ont même choqué une grande partie des internautes, encore plus ceux touchés de près ou de loin par ce trouble du développement neurologique, qui touche 650.000 personnes en France. Très vite sur Twitter, le hashtag #JeSuisAutiste a émergé. Des dizaines de parents d'enfants atteints par ce syndrome ont tenu à manifester leur colère, exigeant des excuses du candidat à l'élection présidentielle. 

Le CSA saisi

L'association SOS Autisme France a elle aussi dénoncé les propos du candidat sur le réseau social, accompagné du hashtag #Stopauxclichés. La présidente de l'association affirme au Parisien avoir saisi le CSA."De tels propos dans un JT du service public ne sont pas tolérables", explique Olivia Cattan, qui doit s'entretenir lundi 6 mars avec France Télévisions. "Nous ne sommes pas des censeurs, mais ce genre de propos met à mal le travail de sensibilisation et de prévention que nous faisons au quotidien", regrette la présidente de SOS Autisme France. 

Le gouvernement a également réagi, par la voix de Ségolène Neuville, la secrétaire d'État en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion. Elle a qualifié dans un premier tweet la déclaration de François Fillon de "faute lourde" avant de poursuivre : 

À lire aussi
Emmanuel Macron serrant la main de François Fillon le 8 décembre 2017 politique
VIDÉO - Emmanuel Macron est un "petit joueur", estime François Fillon

Certains internautes se sont étonnés de ce manque de considération et de respect pour cet handicap, sachant que François Fillon en avait fait "la Grande cause nationale 2012". Il avait attribué ce label aux associations du rassemblement "Ensemble pour l'autisme", organisé par le Collectif Autisme. "Le Premier ministre souhaite sensibiliser les Français à la nécessité de lutter contre les préjugés qui l'entourent encore trop souvent", pouvait-on lire dans un communiqué de Matignon à l'époque. 

Enfin d'autres utilisateurs du réseau social n'ont pas manqué de faire remarquer que son épouse Penelope était la marraine de l'association Asperger Aide France. Le syndrome d'Asperger est défini comme "un trouble neurologique et complexe du spectre autistique qui affecte les fonctions du cerveau", selon l'organisation.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Présidentielle 2017 Autisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants