1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "France 2030" : le lapsus d'Emmanuel Macron sur les "énergies non renouvelables"
1 min de lecture

"France 2030" : le lapsus d'Emmanuel Macron sur les "énergies non renouvelables"

VU DANS LA PRESSE - Alors qu'il a annoncé son plan "France 2030" ce mardi, Emmanuel Macron a confondu à plusieurs reprises énergies renouvelables et énergies non renouvelables.

Emmanuel Macron lors de la présentation de son plan "France 2030" le 12 octobre 2021
Emmanuel Macron lors de la présentation de son plan "France 2030" le 12 octobre 2021
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
William Vuillez

Nous aurons un objectif d’investissement de plus de 500 millions d’euros dans les technologies de rupture dans les énergies non renouvelables". Voilà une phrase qui a fait réagir sur les réseaux sociaux. Emmanuel Macron a-t-il réellement l'intention d'investir 500 millions dans les énergies non-renouvelables ? Alors qu'il a annoncé ce mardi 12 octobre, son plan "France 2030", dont une partie est consacré aux énergies, le chef de l'État a plusieurs fois commis le lapsus entre énergies renouvelables et énergies non renouvelables. 

"Nous devons faire face à un monde qui doit émettre de moins en moins de carbone possible", a déclaré le président de la République en ouverture du chapitre intitulé "Réinventer le nucléaire". Emmanuel Macron évoque ensuite "des choix à court terme sur à la fois le nucléaire et les énergies non renouvelables", voulant en réalité parler des énergies renouvelables (le nucléaire étant une énergie non renouvelable). 

Un lapsus relevé par nos confrères du Huffpost, que le chef de l'État va refaire par la suite, en parlant d'un "investissement de plus de 500 millions d’euros dans les technologies de rupture dans les énergies non renouvelables, en particulier les éoliennes terrestres et en mer et photovoltaïque. Parce que la stratégie d'investissement dans les énergies non renouvelables est un point-clé pour l'innovation de rupture".

Emmanuel Macron a encore parlé d'un "triptyque : nucléaire, hydrogène et énergie non renouvelables, qui nous permettra de commencer à contribuer à ce monde où on produit mieux et plus dé-carboné". De nombreux internautes ont commenté le manque d'expertise du président de la République sur ce sujet. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/