1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fillon accuse Royal d'avoir quitté précipitamment la Guyane, son entourage dément
1 min de lecture

Fillon accuse Royal d'avoir quitté précipitamment la Guyane, son entourage dément

La ministre de l'Environnement devait participer à l'inauguration du pont qui relie la Guyane au Brésil. Finalement, c'est le Préfet du département qui l'a remplacée.

Ségolène Royal à Matignon, le 18 février 2016
Ségolène Royal à Matignon, le 18 février 2016
Crédit : CHAMUSSY/SIPA
Léa Stassinet & AFP

La scène avait marqué. Le 17 mars dernier, des membres du collectif des 500 frères, à la tête de la contestation en Guyane s'étaient introduits, tout de noir vêtus et cagoulés, dans le bâtiment de la collectivité territoriale du département. Ils avaient alors interpellé Ségolène Royal, qui s'y trouvait pour le 14ème conférence de la Convention de Carthagène. Lui demandant "d'arrêter la violence", leur arrivée avait précipité le départ de plusieurs délégations dont celle des États-Unis, qui craignaient pour leur sécurité. 

Est-ce pour cette raison que la ministre de l'Environnement a écourté son séjour ? Elle devait en effet participer à l'inauguration du pont qui relie la Guyane au Brésil, finalement remplacée par le Préfet du département. Lundi 27 mars, François Fillon a estimé que l'on avait "vu Mme Royal s'enfuir dès que les incidents ont commencé". 

Ce à quoi le ministère de l'Environnement a immédiatement répondu. "Ségolène Royal dément être partie précipitamment de Guyane", et elle "n'a pas interrompu la conférence, le dialogue a eu lieu dans le plus grand calme", a poursuivi son entourage. Et plus encore, elle a "réussi, après le départ des manifestants et malgré cette forte perturbation, à faire adopter une déclaration commune" de 25 États membres des Caraïbes et du Nord du Plateau des Guyanes afin de renforcer leur coopération pour lutter contre la pollution, protéger la biodiversité et favoriser le développement d'une économie durable. 

Si la ministre de l'Environnement a annulé sa participation à l'inauguration du pont, c'est uniquement parce que "les Brésiliens ont annulé la participation ministérielle de leur côté", a assuré son entourage. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/