1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Face aux critiques, Taubira dresse le bilan de sa politique
1 min de lecture

Face aux critiques, Taubira dresse le bilan de sa politique

Taxée de "laxiste" par la droite, la garde des Sceaux a avancé des données chiffrées, comparant sa politique à celle de la droite.

taubira
taubira
La rédaction numérique de RTL & AFP

Cible privilégiée de la droite qui la taxe de "laxisme", Christiane Taubira a été récemment prise à partie, après le meurtre de la petite Chloé à Calais, par des membres de l'UMP qui ont qualifié sa politique de "désarmement pénal" et affirmé qu'elle s'intéressait plus aux délinquants qu'à la défense des victimes. Ce mercredi 22 avril, la ministre de la Justice réplique, chiffres à l'appui.

Qualifiant ces attaques de "slogans commerciaux" et de "contrevérités, la garde des Sceaux a répondu dans un communiqué, en avançant des données chiffrées et comparant sa politique en faveur des victimes à celle menée par ses prédécesseurs de droite. "Sous la précédente majorité, la récidive avait triplé entre 2001 et 2012 et le budget de l'aide aux victimes souffert une baisse de 7,2% entre 2009 à 2012 (passant de 11M€ à 10,2M€), indique ainsi le cabinet de la ministre en assurant que Christiane Taubira a "mis un terme à cette baisse".

Le budget de l'aide aux victimes largement augmenté

"Dès 2013, elle a augmenté de 26% ce budget, puis de 8% en 2014, et 22% cette année. Le rythme de hausse se poursuivra sur le triennal pour être doublé à la fin du quinquennat", précise la chancellerie. "Quand 50 bureaux d'aide aux victimes avaient été créés en 3 ans, Christiane Taubira a ouvert, pour la seule année 2013, 100 de ces structures qui accueillent, informent, orientent et accompagnent les victimes. La ministre a également organisé en novembre 2013 la première journée annuelle d'aide aux victimes. Événement qui s'est tenu à nouveau en novembre 2014", ajoute la chancellerie.

"Enfin", poursuit le ministère, "la loi du 15 août 2014 a permis le renforcement des droits et des garanties des victimes notamment pendant l'exécution de la peine ainsi que la création d’un nouveau dispositif d'indemnisation des victimes".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/