1 min de lecture Espagne

Espagne : Valls fait planer le doute sur des rumeurs d'entrée au gouvernement espagnol

Manuel Valls, fait planer le doute sur des rumeurs au sujet de sa possible entrée au gouvernement espagnol, assurant qu'"ici même on en parle".

L'ancien premier ministre, Manuel Valls
L'ancien premier ministre, Manuel Valls Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Interrogé dans un entretien au Monde samedi, sur le fait de savoir s'il était allé chercher en Espagne une nouvelle opportunité politique, Manuel Valls répond: "Quand j'ai eu l'opportunité d'aller à Barcelone pour des raisons personnelles et aussi politiques, je l'ai saisie. J'aurais pu continuer en France." 

"Personne ne sait comment les choses se seraient passées (en France). J'aurais peut-être attendu de rentrer de nouveau au gouvernement. Ici même on en parle pour ce qui concerne l'Espagne...", poursuit l'ancien chef du gouvernement français. L'homme politique aurait rencontré des responsables du parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et les discussions auraient tourné autour du poste de ministre des affaires étrangères, affirme par ailleurs le site politique espagnol Moncloa.com, repris par plusieurs sites de presse français.

En février, l'ancien député-maire d'Evry et ses alliés libéraux de Ciudadanos avaient toutefois participé à une manifestation à Madrid aux côtés de la droite et de l'extrême droite pour réclamer le départ du chef du gouvernement socialiste Pedro Sanchez, critiqué pour son dialogue avec les indépendantistes catalans. Nombre d'électeurs avaient vu d'un mauvais oeil ce choix de M. Valls.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espagne Manuel VALLS International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants