1 min de lecture Emmanuelle cosse

Emmanuelle Cosse utilise le terme "sans-abrisme" et fait tiquer les internautes

CLICS À LA UNE - La ministre du Logement a voulu qualifier le fait d'être sans domicile fixe, lors d'une visite dans un lycée transformé en centre d'hébergement pour les réfugiés.

micro générique Clics à la une La rédaction de RTL
>
Emmanuelle Cosse utilise le terme "sans-abrisme" et fait tiquer les internautes Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Marie-Pierre Haddad | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un mot inattendu. Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, était en déplacement au lycée Jean-Quarré à Paris, jeudi 19 mai. L'établissement a été transformé en centre d'hébergement pour 145 personnes. Il est "ouvert depuis février 2016 et géré par l'association Emmaüs Solidarité", comme l'explique le communiqué de presse mis en ligne par le ministère

L'ancienne secrétaire nationale d'EELV a ainsi posté une photo sur son compte Twitter afin d'informer les internautes de son déplacement. Mais c'est le message qui a suivi qui les a le plus intéressés. La ministre du Logement a écrit : "Je réaffirme la volonté de mettre en place un hébergement digne pour les migrants en situation de sans-abrisme". 

En employant ce terme, Emmanuelle Cosse cherche à désigner le fait d'être sans domicile fixe. Les internautes ont parodié la ministre. Sophie reconnaît que "voler au secours du 'sans-abrisme' : quelle bravitude !", en référence au mot inventé par Ségolène Royal lors de la campagne électorale de 2007.

Marco ironise et demande à la ministre quelle est sa position sur le "sans-vocabulisme". Antoine soupçonne que soit pour "faire-du-buzzisme". Le hashtag #EnSituationDe a été utilisé par de nombreux internautes, comme Diego qui est "en situation de les bras-m'en-tombisme" ou Bonie qui est "en situation de les mots-me-manquisme". 

À lire aussi
Emmanuelle Cosse aux côtés de son mari Denis Baupin, à Belleville en 2014 politique
Procès Baupin : Emmanuelle Cosse, déterminée et en colère, défend son mari

Cependant, certains internautes soulignent aussi que ce mot existe. Il est notamment employé par la Fédération européenne des Associations nationales travaillant avec les sans-abri (FEANTSA) et dans des rapports européens pour désigner la traduction du mot anglais "homelessness". Mais impossible d'en trouver la trace dans le Larousse ou sur le site de l'Académie française

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuelle cosse Twitter Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants