1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron tient la promesse qu'il avait faite à McFly et Carlito
2 min de lecture

Emmanuel Macron tient la promesse qu'il avait faite à McFly et Carlito

VIDÉO - Les deux youtubeurs avaient donné un gage au président de la République. Malgré un délai, la promesse est tenue.

Emmanuel Macron et le portrait de McFly et Carlito le 2 septembre 2021
Emmanuel Macron et le portrait de McFly et Carlito le 2 septembre 2021
Crédit : Capture Twitter
Aymeric Parthonnaud & AFP

Promesse tenue ! Mais c'était autrement plus aisé que de faire disparaître le chômage. Le président de la République a relevé l'un des défis proposés par les deux youtubeurs McFly et Carlito. Dans une courte vidéo pour souhaiter aux Français une bonne rentrée en ce jeudi 2 septembre 2021, le chef de l'État a brièvement montré un portrait des deux stars de la plateforme pour appeler les jeunes à se faire vacciner et à respecter les gestes barrières. Initialement ce portrait devait être montré pendant l'allocution du 14-Juillet mais les circonstances ne permettaient pas de s'autoriser, alors, ce petit pas de côté. 

Afin de conserver un soupçon de légèreté, McFly et Carlito ont été immortalisés alors qu'ils affichaient de belles grimaces. Emmanuel Macron les avait reçus à l'Élysée en mai après que leur vidéo défendant les gestes barrières eut atteint les 10 millions de vues. Les défis entre le locataire de l'Élysée et le duo comique ne semblent pas trouver de conclusion depuis cette séquence qui divise les observateurs de la vie politique. À la fin de la vidéo, Emmanuel Macron s'adressait aux élèves qui qui pourraient ressentir "un peu d'angoisse le matin de la rentrée". "J'espère que ce soir, cette angoisse sera dissipée. Bon courage", concluait le président. .

Le reste de la vidéo était plus solennel. Dans sa vidéo, Emmanuel Macron a affirmé que le gouvernement était "en train de faire le maximum pour que cette rentrée soit la plus normale possible" malgré la pandémie de Covid-19, en saluant "la mobilisation exceptionnelle" des enseignants et des parents d'élèves. 

Le chef de l'État a aussi expliqué avoir "une pensée particulière" pour Samuel Paty, l'enseignant qui avait été décapité en octobre 2020 après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. "J'ai une pensée toute particulière pour les parents et les collègues de Samuel Paty. Personne n'a oublié ce drame, qui nous rappelle combien le beau métier d'enseignant est au cœur de la nation, de notre pacte pour nos enfants et nous tous", a-t-il ajouté. Samuel Paty, 47 ans, avait été décapité le 16 octobre dernier près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine par Abdoullakh Anzorov, un jeune réfugié tchétchène qui lui reprochait d'avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/