2 min de lecture 35 heures

Emmanuel Macron tape sur les 35 heures et sème la pagaille à l'Université d'été du PS

REPLAY - Avec ses déclarations devant les patrons à l'Université du Medef jeudi 27 août, le ministre de l'Économie irrite dans les rangs du PS, et particulièrement des frondeurs.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
"La gauche n'est pas exempt de critiques particulières", dit Emmanuel Macron devant les patrons Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : Christophe Ponzio | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et Vincent Derosier

C'est une petite phrase qui risque de faire des remous ce week-end. La veille de l'ouverture de l'Université du PS à La Rochelle, Emmanuel Macron s'en est pris aux 35 heures. Invité au rendez-vous de la rentrée du Medef le 27 août, et pas à celui du Parti socialiste, le ministre de l'Économie attaque "la vieille gauche" et avec elle, les 35 heures.

"La gauche n'est pas exempt de critiques particulières, a-t-il déclaré devant les patrons. Elle a pu croire à un moment, il y a longtemps, que la politique se faisait contre les entreprises, ou au moins sans, qu'il suffisait de décréter et légiférer pour que les choses changent. Qu'il n'était pas nécessaire de connaître le monde de l'entreprise pour prétendre le régenter, que la France pourrait aller mieux, en travaillant moins. C'était des fausses idées".

Des coups de griffes portés à l'ancienne politique menée par la gauche qui enflamment déjà le rassemblement socialiste de La Rochelle. Pas besoin de carton d'invitation, Emmanuel Macron impose sa présence. Avec cette petite phrase, les conséquences sont déjà désastreuses pour le Jean-Christophe Cambadélis. Le premier secrétaire du parti rêvait d'apaisement et de débats de fond. 

À lire aussi
Benoît Hamon au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI travail
35 heures : Benoît Hamon veut réduire la durée du temps de travail

Les frondeurs demandent une "clarification à Manuel Valls"

Mais cette polémique risque d'enterrer les débats prévus sur le climat ou la République. Les socialistes sont furieux. "Je ne savais pas que Nicolas Sarkozy était de retour au gouvernement, ironise le frondeur Christian Paul. 

Je ne savais pas que Nicolas Sarkozy était de retour au gouvernement

Christian Paul
Partager la citation

Le député Yann Galut dénonce, lui, "une provocation insupportable" qui "insulte Jaurès, Léon Blum, François Mitterrand, Lionel Jospin et Martine Aubry". "Je demande à Manuel Valls une clarification sur les propos qui sont des propos irresponsables. Ce sont des mots d'un homme politique de droite", conclut-il.

Ce sont des mots d'un homme politique de droite

Yann Galut
Partager la citation

Sur le temps de travail , Emmanuel Macron n'en est pas à un coup d'essai. Juste avant son entrée au gouvernement, il avait déjà taillé en pièces les 35 heures. Aujourd’hui il récidive et assume son rôle de briseurs de tabou, au risque de se mettre toute la famille socialiste à dos. Et ainsi, rater le ministère du Travail. Son nom circule  pour remplacer François Rebsamen.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
35 heures Emmanuel Macron Medef
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779527833
Emmanuel Macron tape sur les 35 heures et sème la pagaille à l'Université d'été du PS
Emmanuel Macron tape sur les 35 heures et sème la pagaille à l'Université d'été du PS
REPLAY - Avec ses déclarations devant les patrons à l'Université du Medef jeudi 27 août, le ministre de l'Économie irrite dans les rangs du PS, et particulièrement des frondeurs.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-tape-sur-les-35-heures-et-seme-la-pagaille-a-l-universite-d-ete-du-ps-7779527833
2015-08-28 05:25:26
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nwoHI9pI9pM3Sj4MEvjNpw/330v220-2/online/image/2015/0828/7779527835_pierre-gattaz-et-emmanuel-macron-a-l-universite-d-ete-de-medef.jpg