1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron se lance dans la "diplomatie des câlins" en Inde
1 min de lecture

Emmanuel Macron se lance dans la "diplomatie des câlins" en Inde

ÉCLAIRAGE - Dès l'arrivée d'Emmanuel Macron à New Delhi, les gestes d'affection se sont enchaînés avec le premier ministre indien, Narendra Modi.

Emmanuel Macron et Narendra Modi, lors d'un déplacement en Inde en mars 2018
Emmanuel Macron et Narendra Modi, lors d'un déplacement en Inde en mars 2018
Crédit : Prakash SINGH / AFP
En Inde, Emmanuel Macron se lance dans la "diplomatie des câlins"
01:06
Vincent Derosier

L'entente est au rendez-vous. Du moins en façade. Alors que la France veut devenir le partenaire européen privilégié de l'Inde, Emmanuel Macron et Narendra Modi, le premier ministre indien, affiche des relations extrêmement chaleureuses. Accolades, embrassades, poignées de main appuyées... Les gestes d'affections se succèdent devant les caméras et appareils photos. C'est ce qu'on appelle la "diplomatie des câlins" ou "hug diplomacy".

Le premier ministre indien, qui a par ailleurs appris quelques mots en français, est même venu accueillir chaleureusement le président de la République à l'aéroport. Un geste d'amitié extrêmement rare.

Évidemment, tout cela ne déplaît pas au chef de l'État, lui qui aime tant tapoter le dos de ses interlocuteurs. Emmanuel Macron a même offert à son homologue une traduction française  très rare d'un des textes sacrés de l'hindouisme. Avant de le remercier, là aussi, en mettant les formes : "La confiance entre nous nous protège, je reviendrai bien évidemment en Inde mais je veux vous dire monsieur le premier ministre, cher ami, que vous êtes l'invité permanent de la France".

Une attitude moquée par l'opposition

Une pratique qui avait déjà été observée lors de la venue de Justin Trudeau, le premier ministre canadien, en Inde à la fin du mois de février. Mais l'opposition n'est pas dupe et raille ouvertement l'attitude du leader indien. Au point de devenir un sujet de moquerie. 

Nadrendra Modi, c'est un vrai dur

Emmanuel Macron
À lire aussi

Mais voilà, les câlins ne règlent pas tout. Malgré l'accord de 12 milliards d'euros signés par le groupe Safran avec la compagnie aérienne à bas prix Spice Jet, la France n'a pas signé tous les contrats qu'elle espérait ici alors que les discussions se poursuivent sur la vente de six EPR, un dossier vieux d'une décennie.

Et en petit comité, les relations sont bien différentes de cette image de façade. Emmanuel Macron dresse en effet un portrait tout autre de son homologue indien. "Nadrendra Modi, c'est un vrai dur", confie-t-il. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/