1 min de lecture Nucléaire

Emmanuel Macron rappelle "l'importance" du traité nucléaire dont Trump veut sortir

Le président américain a fait part de son intention de faire sortir les États-Unis d'un traité sur les armes nucléaires. Une décision qui suscite de nombreux commentaires.

Emmanuel Macron à l'Élysée, le 16 octobre 2018
Emmanuel Macron à l'Élysée, le 16 octobre 2018 Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
et AFP

Les réactions internationales affluent. Le président français Emmanuel Macron a souligné auprès de Donald Trump "l'importance" du traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire dont le président américain a décidé de faire sortir les États-Unis, a rapporté l'Élysée lundi 22 octobre. 

"Le Président de la République a rappelé l'importance de ce traité, en particulier pour la sécurité européenne et notre stabilité stratégique", au cours d'un entretien téléphonique dimanche 21 octobre. La veille, la Maison-Blanche annonçait sa volonté de se retirer du traité INF (Intermediate Nuclear Forces Treaty) conclu avec la Russie à la fin de la Guerre froide. 

Le traité a été signé en 1987, à la fin de la Guerre froide, par le dernier dirigeant de l'Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev et le président américain de l'époque, Ronald Reagan. À l'annonce de la décision de Donald Trump, Mikhaïl Gorbatchev a d'ailleurs réagi, dénonçant une "erreur" ainsi qu'un "manque de sagesse" de la part du président américain.

Un acte qui peut rendre "le monde plus dangereux"

Washington accuse Moscou de violer depuis de nombreuses années ce traité. Dimanche 21 octobre, la Russie a qualifié la décision américaine de "pas très dangereux". Au sein de l'Union européenne, l'Allemagne a "regretté" la décision américaine, et prévenu que ses conséquences devraient être débattues au sein de l'Otan. 

À lire aussi
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (illustration) l'heure du crime
Affaire Temperville : quand un ingénieur français devient le meilleur espion du KGB

Le 22 octobre, le Kremlin s'est à nouveau exprimé, par la voix de son porte-parole Dmitri Peskov. "Des initiatives de ce genre, si elles sont mises en oeuvre, rendront le monde plus dangereux", a-t-il indiqué, expliquant attendre des "explications" de la part de Washington. "Nous n'attaquerons jamais personne en premier", a rajouté Dmitri Peskov.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nucléaire Emmanuel Macron Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants