3 min de lecture Technologie

Emmanuel Macron fait son retour en tant que président de la Startup Nation

Emmanuel Macron a reçu la fine fleur des startups à l'Élysée mardi 17 septembre. En annonçant des mesures en faveur du digital, il a acté le retour du président de la Startup Nation.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Emmanuel Macron fait son retour en tant que président de la Startup Nation Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Esther Serrajordia

Le président de la République est arrivé mardi 17 septembre avec 5 milliards d'euros pour les entreprises technologiques. "Je suis convaincu que la dynamique ne fait que commencer", a-t-il déclaré en annonçant que les investisseurs institutionnels ont alloué cette somme, qui sera engagée sur les trois prochaines années dans les fonds français spécialisés dans la technologie. 

Les investisseurs institutionnels dont parle Emmanuel Macron, ce sont les assureurs notamment qui vont proposer de flécher une partie de l'argent de l'assurance-vie vers les startups... C'est une vieille demande et les sommes sont énormes puisqu'on a placé 17 milliards sur les contrats d'assurance-vie depuis le début de l'année. 

Un indice va également être créé. Lancé ce mercredi 18 septembre, il s'appellera le Next 40. Cela va être un groupe des 40 startups les plus dynamiques. Mais il n'y aura pas de cotation boursière. Disons que l'État va surtout mettre un guichet en place, des ambassadeurs qui seront chargés d'aider les 40 startups dans leurs démarches administratives. Le Président les emmènera dans ses voyages officiels... Ça va être une vitrine de la Tech française.

Un plafond de verre en terme de financement

Cela va-t-il suffire à concurrencer les américains ou les asiatiques ? En tout cas, ça ne peut pas faire de mal. Ça va créer une émulation avec une écurie de startups qui joueront en Champions League. Mais on joue encore petit bras. Emmanuel Macron annonce fièrement 5 milliards sur 3 ans qui vont servir de levier et qui permettront de lever des sommes encore plus importantes bien sûr. Mais dans le même temps, chez nos voisins anglais, on lève plus de 10 milliards par an. Aux États-Unis, on investit 131 milliards dans les startups... On est très loin. 

À lire aussi
CH4 est un petit capteur bluetooth à insérer dans la poche arrière d'un pantalon Violences conjugales
Violences conjugales : un dispositif d'alerte Bluetooth testé dans l'Yonne

Le problème, c'est qu'il y a un plafond de verre en terme de financement. Les startupers arrivent à trouver jusqu'à 50 millions pour se lancer en France... Mais il n'y a plus que 4 ou 5 startups qui arrivent à lever plus de 100 millions et très peu de "Licornes" : les startups comme BlaBlaCar, OVH ou VeePee (vente-privées) qui sont au-delà du milliards de valorisation. 

Rejoindre les startups étrangères ?

La marche semble très haute pour rejoindre les grandes startups mondiales. Nos grandes entreprises de taille mondiales voient encore les startups comme des laboratoires pour externaliser leur Recherche & Développement quitte à les racheter après. Mais elles ne voient pas les startups comme des partenaires pour gagner des marchés à l'international.
 
Et puis, soyons honnête, il y a l'attractivité des GAFA qui séduit tous les patrons de startups. Beaucoup de startupers français rêvent de conquérir la Californie. Si le lab de Google ou le département Voix d'AT&T leur fait une offre, ils auront envie d'aller se frotter aux géants de Palo Alto. Il faut donc que l'on passe à l'échelle supérieure, que l'on soit capable de créer une Silicon Valley Européenne pour garder nos champions et leur faire oublier le soleil californien.

Les plus

Le directeur général de Total Patrick Pouyanné était auditionné par les députés, hier. Il a annoncé une hausse de 1,5 centimes par litre d'essence et il s'est agacé des remarques de François Ruffin et de Delphine Batho sur son voyage en avion. 

La note

20/20 à la nourriture française. Nous avons la nourriture la plus saine et de la meilleure qualité au monde devant les Pays-Bas et le Canada, selon une étude du World Economic Forum. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Technologie Emmanuel Macron Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants