1 min de lecture Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est un "réformisme impérieux", juge Alain Duhamel

ÉDITO - Alors que s’achève l’an un du macronisme, Alain Duhamel décrypte la politique menée par le président.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
"On voit très peu ce qu'il y a de social" dans le macronisme, juge Alain Duhamel Crédit Image : JULIEN DE ROSA / POOL / AFP | Crédit Média : Alain Duhamel | Durée : | Date : La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

L’année politique s’achève et c’est aussi l’an un du macronisme qui se clôt. Je le définirais d’abord comme un réformisme impérieux. C’est très rare, même sous la Ve République qui pourtant s’y prête.

Il n’y a de comparable que le premier gouvernement, celui de Debré en 1959-1962 : autant de réforme, à un tel rythme, dans autant de domaines différents, mais avec un dialogue réduit au minimum avec les corps intermédiaires.

Le macronisme c’est aussi un présidentialisme résolument gaullo-mitterrandiste. C’est-à-dire la logique la plus verticale de la Ve République. Ça se manifeste dans la réalité, par le fait que c’est le président qui décide et le Premier ministre qui applique entouré d’un gouvernement dans lequel les grands commis de l’État sont aussi nombreux et aussi marquants que les politiques.

À lire aussi
Les fondateurs des Jeunes avec Macron le 17 mars 2018. Jean Gaborit est au centre. Élysée
Le nom du successeur d'Alexandre Benalla à l'Élysée révélé

La force de Macron, "la faiblesse de ses adversaires"

La troisième chose c’est que c’est un libéralisme social expérimental. On n’a jamais connu ça en France. Cependant, il est déséquilibré. C’est un libéralisme social dont on voit ce qu’il a de libéral, mais très peu ce qu’il a de social.

Aujourd’hui la force politique principale d’Emmanuel Macron, c’est la faiblesse de ses adversaires. Il faut les distinguer : les syndicats eux sont divisés. Les partis classiques comme les écologistes, le PS ou LR, sont tous également en crise d’une manière ou d’une autre. Et il y a les deux mouvements antisystèmes avec les insoumis et le Rassemblement national, mais ils sont aux antipodes.

Pour que quelque chose devienne dangereux il faudrait soit qu’il y ait un rapprochement entre les Républicains et Marine Le Pen, soit un rapprochement entre le style de plus en plus social chauvin de Jean-Luc Mélenchon et celui national populiste de Marine Le Pen.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793911972
Emmanuel Macron est un "réformisme impérieux", juge Alain Duhamel
Emmanuel Macron est un "réformisme impérieux", juge Alain Duhamel
ÉDITO - Alors que s’achève l’an un du macronisme, Alain Duhamel décrypte la politique menée par le président.
https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-est-un-reformisme-imperieux-juge-alain-duhamel-7793911972
2018-06-29 06:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/noTdCPGymNLkxi1D-Y81EQ/330v220-2/online/image/2018/0628/7793904281_emmanuel-macron-lors-d-une-conference-de-presse-le-27-juin-2018.jpg