1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron : avec le CNR, le président change-t-il vraiment de méthode ?
2 min de lecture

Emmanuel Macron : avec le CNR, le président change-t-il vraiment de méthode ?

DÉCRYPTAGE - Une journée de débats et de rendez-vous avec des citoyens. Voici l'ambition du Conseil national de la Refondation.

Emmanuel Macron à la Sorbonne, le 25 août 2022
Emmanuel Macron à la Sorbonne, le 25 août 2022
Crédit : MOHAMMED BADRA / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad

Jour J. Le Conseil national de la refondation (CNR) annoncé quelques semaines plus tôt par Emmanuel Macron démarre officiellement ce jeudi 8 septembre. Dans la foulée de sa réélection, le président de la République avait insisté sur la volonté de mettre en place une "nouvelle méthode". Et la voici avec le CNR, selon l'Élysée. 

Le 3 juin dernier, Emmanuel Macron estimait que "les Français sont fatigués des réformes qui viennent d'en haut". Objectif : "Mettre autour de la table l'ensemble des forces vives de la nation qui sont organisées, qu'il s'agisse des forces politiques, des partenaires sociaux, du mouvement associatif, des présidents des assemblées", explique la présidence. 

Cinq thématiques seront au cœur des discussions du CNR : le plein emploi et la réindustrialisation, l'école, la santé, le bien-vieillir en France et la transition écologique. Une série de rendez-vous étalés sur une journée. Tout ceci sous la forme d'un "dialogue qui soit direct, interactif, franc et au fond sans filtre", ajoute l'Élysée.

Débats et interactions

"Ce cadrage sera issu de cette discussion très approfondie. Il est véritablement novateur
dans sa volonté d'avoir un travail de longue haleine qui ne soit pas simplement le lieu où chacun vient délivrer son discours. Ce sera très interactif et donc pas du tout dans une méthode descendante", défend le palais présidentiel.

Une discussion "sans filtre" était aussi l'ambition de la Convention citoyenne pour le climat. En avril 2019, Emmanuel Macron promettait aux 150 citoyens que "ce qui sortira de cette convention, je m'y engage, sera soumis sans filtre soit au vote du Parlement, soit à référendum, soit à application réglementaire directe". Finalement, 10% des propositions ont été reprises par le gouvernement, comme l'indiquait en mars 2021 le site Reporterre.

"Nous devons aujourd'hui inventer quelque chose de nouveau, une manière nouvelle de débattre. Pas une nouvelle institution", a expliqué Emmanuel Macron dans une vidéo diffusée devant le congrès de la Mutualité française. Un air de Grand Débat flotte aussi sur ce CNR. "On aura une dynamique d'échanges", précise-t-on.

Un boycott politique

Voici pour la théorie. Dans les faits, le CNR n'a pas emballé les oppositions. Du Rassemblement national, à la France insoumise en passant par les Républicains et les écologistes, les responsables politiques ont décidé de boycotter le rendez-vous

"Je n'ai pas vu que la politique de la chaise vide faisait avancer les dossiers, ni résoudre les difficultés que je décrivais précédemment dans des thèmes qui sont vraiment au cœur des préoccupations des Français", répond un conseiller de l'exécutif. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub