2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon : un élu FN soutient le dissident socialiste Philippe Saurel

Djamel Boumaaz, conseiller municipal FN à Montpellier, a apporté son soutien à Philippe Saurel, le maire de Montpellier entré en dissidence avec le Parti socialiste.

Philippe Saurel, tête de liste Citoyen du Midi pour les élections régionales 2015 en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Philippe Saurel, tête de liste Citoyen du Midi pour les élections régionales 2015 en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Difficile d'imaginer une situation plus ubuesque que la dernière sortie du conseiller municipal et métropolitain de Montpellier, Djamel Boumaaz. L'élu du Front national vient pourtant d’officialiser son soutien au dissident socialiste Philippe Saurel, l'actuel maire de Montpellier. Ce dernier est lui-même en rupture de ban avec le PS depuis qu'il a remporté son siège de maire en se présentant contre le candidat investi par le Parti socialiste à Montpellier.

"C'est pour défendre la ville que je défends Saurel et les habitants de Montpellier dont les seules préoccupations aujourd'hui sont de payer leurs factures, de remplir le frigo et de trouver du travail", explique Djamel Boumaaz. Il avait déjà soutenu des adjointes de Philippe Saurel mais c'est la première fois qu'il exprime aussi ouvertement sa position pour les élections régionales. Et le représentant du personnel des Transports de l'agglomération européenne ne manque de singularité pour afficher son adhésion à la candidature de Philippe Saurel, en employant par exemple une métaphore sportive surprenante : "Je suis derrière lui comme je soutiens le PSG puisque c'est la seule équipe française en Champion's League, même si Saurel n'a pas le talent de Zlatan".

Philippe Saurel rejette ce soutien inattendu

Le maire de Montpellier ne s’enthousiasme guère devant cette déclaration pour le moins inattendu. "Je ne cautionne en aucun cas un soutien quelconque du FN à notre mouvement citoyen. Le FN perd la tête. Je dis STOP aux amalgames de bas étage. Les valeurs et les idées du Front National n'ont jamais été et ne seront jamais les miennes", a réagi la tête de la liste dissidente Citoyens du Midi. Le maire de Montpellier assure qu'il n'a pas rencontré l'élu frontiste et dénonce même de "basses manœuvres politiques".

Au Front National, les déclarations de Djamel Boumaaz ne passent pas. Pour Louis Alliot, tête de liste du FN en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, Djamel Boumaaz "ne peut plus être associé de près ou de loin au FN ou Rassemblement Bleu Marine". Le vice-président du FN laisse transparaître une certaine déception face au sortie du parjure mais ne s'étend pas sur le sujet : "M. Boumaaz fait sa vie. C'est un grand garçon. J'ai l'impression qu'il ne sait pas où il campe". Si le FN est pourtant donné en tête au premier tour avec au moins 31% des voix selon les sondages Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, c'est la liste socialiste de Carole Delga qui est donnée vainqueur par les sondages.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Midi-Pyrénées Midi-Pyrénées
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants