1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 : "Voter FN, c'est rajouter du malheur au malheur", estime Nathalie Kosciusko-Morizet
2 min de lecture

Élections régionales 2015 : "Voter FN, c'est rajouter du malheur au malheur", estime Nathalie Kosciusko-Morizet

REPLAY - REPLAY / INVITÉE RTL - Après le "grand drame" des attentats, la députée Les Républicains espère ne pas voir une "catastrophe politique".

Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée de RTL, le 4 décembre 2015
Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée de RTL, le 4 décembre 2015
Crédit : Frédéric BUKAJLO - ABACA pour RTL
Élections régionales 2015 "Voter Front national, c'est ajouter du malheur au malheur", selon Nathalie Kosciusko-Morizet
00:41
Nathalie Kosciusko-Morizet : "L'état d'urgence ne doit pas être un solde de tout compte"
00:39
Nathalie Kosciusko-Morizet propose une taxe de 1% sur le marché du halal pour financer "un islam de France"
01:00
Nathalie Kosciusko-Morizet était l'invitée de RTL, vendredi 4 décembre
08:07
Julien Absalon
Julien Absalon

À deux jours du premier tour des élections régionales, qui se tient dimanche 6 décembre, des sondages montrent que le Front national pourrait se trouver en tête dans plusieurs régions, notamment en Provence-Alpes-Côte d'Azur avec Marion Maréchal-Le Pen. Une dynamique qui semble s'être renforcée depuis les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, ce que déplore Nathalie Kosciusko-Morizet. "Voter FN, prendre le risque d'avoir des régions qui basculent au Front national, c'est rajouter du malheur au malheur", a estimé au micro de RTL la vice-présidente du parti Les Républicains, vendredi 4 décembre.

Afin de ne "pas rajouter une catastrophe politique" au "grand drame" que la France vient de connaître, la députée de l'Essonne tient à "appeler aux urnes tous les électeurs, en particulier ceux de la droite et du centre pour leur dire que les sondages ne font pas l'élection". Selon elle, les sympathisants de sa famille politique doivent "se bouger" et ont "la responsabilité de ne pas rester tétanisé en attendant que ça se passe", clame-t-elle.

Voter pour ces gens-là, c'est faire le jeu de nos ennemis

Nathalie Kosciusko-Morizet

Lors d'un meeting à Nîmes (Gard), Marine Le Pen a lancé à son auditoire que "la charia remplacera notre Constitution" en cas de défaite dans une guerre contre "le totalitarisme islamiste". Des propos qui traduisent un "discours de guerre des civilisations" et de "guerre civile" au sein du Front national, selon l'ancienne ministre. "Voter pour ces gens-là, c'est faire le jeu de nos ennemis. Ils n'attendant qu'une chose, c'est qu'on entre dedans", affirme Nathalie Kosciusko-Morizet.

La conseillère de Paris revient également sur les récentes propositions de candidats du Front national aux régionales sur des sujets de société. Elle a notamment pointé du doigt la volonté de Marion Maréchal-Le Pen de supprimer les subventions de la région PACA au Planning familial. "C'est une régression brutale, une attaque vis-à-vis de femmes. Le FN montre son vrai visage, qui n'est pas différent de celui de Jean-Marie Le Pen", a conclu Nathalie Kosciusko-Morizet.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/