1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 : "La montée du FN, c'est la défaite de la politique tout court", explique Alba Ventura
2 min de lecture

Élections régionales 2015 : "La montée du FN, c'est la défaite de la politique tout court", explique Alba Ventura

REPLAY - REPLAY / ÉDITO - La gauche fait-elle monter le Front national délibérément pour espérer sauver la face aux élections ? Cet argument de campagne n'est plus tout à fait vrai aujourd'hui.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : Alba Ventura
Élections régionales 2015 : "La montée du FN, c'est la défaite de la politique tout court", explique Alba Ventura
00:02:55
"La montée du FN, c'est la défaite de la politique tout court", explique Alba Ventura
00:02:58
Alba Ventura & Loïc Farge

Dans une interview au journal Le Monde, ce week-end, Bruno Le Maire a accusé François Hollande de faire monter le Front national. Cela devient un refrain à droite. C'est même devenu un argument de campagne. D'ailleurs, on voit bien que le député Les Républicains de l'Eure n'est pas le seul, en ce moment, à pointer du doigt le Président, le gouvernement et le Parti socialiste. La semaine dernière, c'était Valérie Pécresse qui déclarait que la seule chance du PS de s'en sortir c'était de faire monter le FN. Dimanche 1er novembre, c'est Benoist Apparu, proche d'Alain Juppé, qui emboîtait le pas de Bruno Le Maire, en expliquant que la jungle de Calais ou l'absence d'autorité de l'Etat après les incidents de Moirans ou de l'autoroute A1 faisait grimper le parti de Marine Le Pen.

Ce n'est pas nouveau, cette accusation. Cela fait trente ans que ça dure. Depuis que François Mitterrand avait décidé, à la veille des législatives de 1986, d'introduire la proportionnelle pour affaiblir la droite en faisant entrer le FN à l'Assemblée. Il y a bien eu un jeu de la gauche avec le FN. Sauf que ce n'est plus tout à fait vrai aujourd'hui. Il ne faut pas chercher une quelconque stratégie ou une manœuvre de la part des socialistes pour faire monter le Front national.

François Hollande est malin, mais qu'il soit le Machiavel de l'Elysée !

Alba Ventura

Au Grand Jury sur RTL, Jean-Luc Mélenchon a mêlé sa voix à celle de la droite, en disant que "tout était fait pour que Marine Le Pen arrive en tête (…), que ça arrangeait bien le gouvernement". Sans doute, François Hollande n'est pas mécontent de la montée du FN. Sans doute il y voit même un espoir : l'espoir d'être le moins mal placé à la présidentielle et d'en tirer les marrons du feu.

Mais qu'il organise lui-même, dans une espèce de machination ou d'opération spéciale, la progression du FN, non ! Ce serait lui faire trop de crédit. François Hollande est malin, mais qu'il soit le Machiavel de l'Élysée ! Sans doute il rêve d'être à la place Jacques Chirac en 2002. Mais en rêver c'est une chose ; l'organiser, c'en est une autre. Malheureusement c'est plus grave que ça.

À écouter aussi

La montée du FN, c'est la défaite de cette classe politique qui dit qu'elle va faire et qui ne tranche pas. Ce sont les renoncements, les demi-objectifs, cette manière de faire de la politique sans les Français. Au fond, le FN c'est la défaite de la politique tout court. C'est l'acte de décès de la politique telle qu'elle a été pratiquée ces trente dernières années au moins. Cela vaut aussi bien pour toute la gauche que pour toute la droite.

Le carnet du jour

Un ténor de la droite ne se résout toujours pas au retour de Nicolas Sarkozy. Selon lui, il est impossible pour un ancien président de revenir au plus haut niveau. "Cela ne s'est jamais produit", dit-il. Avant de se raviser : "Enfin si mais c'était loin, aux États-Unis, et il y a fort longtemps, à la fin du XIXème siècle : c'était Stephen Cleveland, redevenu président après quatre années d'opposition".

Voilà le seul président au monde à avoir été réélu pour deux mandats non consécutifs. Est-ce l'exception qui confirme la règle ? Allez savoir...

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/