1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Élections régionales 2015 : Jean-Paul Huchon se sent particulièrement confiant
2 min de lecture

Élections régionales 2015 : Jean-Paul Huchon se sent particulièrement confiant

Candidat à un quatrième mandant à la présidence de l'Île-de-France, Jean-Paul Huchon estime être "le seul à pouvoir rassembler au-delà de la gauche".

Le président socialiste Jean-Paul Huchon de la région Île-de-France, le 8 avril 2015 à Paris.
Le président socialiste Jean-Paul Huchon de la région Île-de-France, le 8 avril 2015 à Paris.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

À moins d'un mois de la primaire socialiste pour désigner la tête de liste aux régionales, où il affrontera la numéro deux de la région Marie-Pierre de la Gontrie, Jean-Paul Huchon se décrit comme l'homme de la situation. L'actuel président de la région Île-de-France justifie ce mercredi 29 avril sa candidature à un quatrième mandat par la la qualité de sa gestion, se disant "le seul à pouvoir rassembler au-delà de la gauche".

"C'est parce qu'on a fait tout ce qu'on a fait jusqu'ici, le Grand Paris, construit 250 lycées, porté la région au premier (rang) en matière d'apprentissage et de formation professionnelle des jeunes, créé des dizaines de milliers de logements (...) qu'il faut avancer de manière décisive sur ces chantiers", a déclaré sur LCI et Radio classique Jean-Paul Huchon. Il a aussi mentionné "le pass unique" Navigo que la région a décidé d'instaurer à partir du 1er septembre et qui va "donner du pouvoir d'achat" aux Franciliens les plus éloignés de la capitale.

Asses "tranquille" sur le vote des militants

"Je pense que j'ai le crédit de pouvoir" continuer à présider l'Île-de-France, a ajouté le socialiste "La région est notée 3A, la meilleure note de toutes les collectivités européennes et françaises, j'ai fait tout ça sans augmenter les impôts mais, surtout, je pense que je suis le seul à pouvoir rassembler la gauche et au-delà de la gauche parce que les gens savent que je fais de la gestion sérieuse", a-t-il dit.

Aux commandes de la région depuis 1998, Jean-Paul Huchon s'est déclaré "assez tranquille" sur le choix des militants PS le 28 mai, lors de la primaire. Marie-Pierre de la Gontrie "est restée avec moi de 15 à 17 ans et elle n'a jamais rien dit sur ma politique, au contraire elle l'a approuvée", a-t-il affirmé. "Aujourd'hui, elle a changé de point de vue mais elle ne dit pas sur quoi. Il ne suffit pas dire 'faut renouveler, faut féminiser', il faut avoir des idées. Pour le moment, je ne vois rien".

À lire aussi

Quant à l'absence de soutien de la maire de Paris pour la primaire, Jean-Paul Huchon a estimé, dans un entretien aux Échos.fr, qu'"il y a toujours eu entre Paris et la région une sorte de rivalité". "Je me dis qu'Anne Hidalgo n'a pas forcément très envie que la région soit en lumière", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/