2 min de lecture Élections régionales

Élections régionales 2015 : comment ça marche ?

Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre prochains. Inscription sur les listes électorales, scrutin, petit guide pratique à trois mois du vote.

Un bureau de vote à Créteil, lors du premier tour des élections départementales de mars 2015
Un bureau de vote à Créteil, lors du premier tour des élections départementales de mars 2015 Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre prochains. En métropole, le scrutin concerne les 13 grandes nouvelles régions qui remplacent les 22 précédentes. Ce vote est le dernier avant l'élection présidentielle de 2017. Et à trois mois des régionales, un Français sur trois n'est pas au courant qu'il pourra voter en décembre.

L'inscription sur les listes électorales

Jusqu'au 13 juillet dernier, l'inscription sur les listes électorales était limitée au 31 décembre de l'année précédant l'élection. Le Parlement a depuis adopté une loi permettant une inscription jusqu'au 30 septembre cette année. Si l'inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans, certaines situations, tel qu'un déménagement, nécessitent des démarches particulières.

Trois possibilités s'offrent à ceux qui veulent s'inscrire. Tout d'abord, l'option mairie ou arrondissement d'appartenance, avec une pièce d'identité et un justificatif de domicile. Ensuite, même système pour l'envoi de son dossier par la poste, avec le formulaire d'inscription dûment rempli. Et enfin, la solution la plus simple et la plus rapide : l'inscription sur Internet via la plateforme mon-service-public.fr, qui permet l’inscription en ligne dans la majorité des communes. 

Comment se passe le vote ?

Les électeurs votent pour une liste régionales, structurée au niveau départemental, avec des listes différentes pour chaque département. La loi oblige les listes à la parité. Au premier tour, si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, elle reçoit un quart des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont alors répartis à la représentation proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés. Concrètement, le nombre de sièges obtenus dépend du score à l'élection, seulement si la liste remporte plus de 5%

À lire aussi
Le vice-président du RN Jordan Bardella, invité du Grand Jury le 5 janvier élections régionales
Régionales : Bardella annonce sur RTL qu'il sera "probablement candidat"

Mais si aucune liste n'obtient la majorité absolue, il faut organiser un second tour auquel seuls ceux ayant récoltés plus de 10% au 1er tour peuvent participer. Entre les deux tours, les listes peuvent être modifiées et les fusions entre celles ayant moins de 5% peuvent être effectuées. À l'issue du second tour, la procédure est la même qu'à un premier tour avec majorité absolue. 

Pour qui vote-t-on ?

Les élections régionales vont permettre de choisir les 1.757 conseillers régionaux des 13 nouvelles régions métropolitaines, les conseillers régionaux de la Guadeloupe et de la Réunion et les conseillers des assemblées de Guyane et de Martinique. Le président de région en revanche n'est pas élu par les électeurs. C'est lors de la première assemblée régionale que les conseillers régionaux votent pour leur président. Le même procédé que pour l'élection du maire.

Carte du redécoupage des régions de France.
Carte du redécoupage des régions de France.

Quel rôle pour le rôle des régions

La loi NOTRe (Nouvelle organisation territorial de la République), adoptée le 16 août dernier, clarifie les compétences entre les différentes collectivités territoriales. "Aux régions, l'économie ; aux départements, la solidarité ; au bloc communal, les services de proximité". C'est ainsi que le secrétaire d'État à la Réforme territoriale, André Vallini, résume cette réforme. 

Les enjeux du scrutin

Depuis les dernières élections régionales en 2010, la gauche détient toutes les régions métropolitaines, à l'exception de l'Alsace. Des régions pourraient basculer à droite, voire à l'extrême droite. Selon un récent sondage, Marine Le Pen, est donnée gagnante en Picardie-Nord-Pas-de-Calais, face à ses rivaux Les Républicains et socialistes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Vote Régions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants