1 min de lecture Christiane Taubira

Écoutes de Sarkozy : "François Hollande était forcément au courant", dit Jean-Paul Garraud

INVITÉ RTL - Jean-Paul Garraud, ancien député UMP de Gironde et président de l'association professionnelle des magistrats, estime que François Hollande était mécaniquement informé du contenu des écoutes.

Jean-Paul Garraud, en compagnie de Rachida Dati, en 2008.
Jean-Paul Garraud, en compagnie de Rachida Dati, en 2008. Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Christiane Taubira a assuré mercredi ne pas avoir menti sur la connaissance qu'elle avait des écoutes concernant l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, soulignant aussi qu'elle ne disposait pas d'informations précises sur leur contenu et leur durée. Est-il vraiment possible que la garde des Sceaux n'ait pas eu cette information en amont ? "C'est tout à fait impossible", estime Jean-Paul Garraud, avocat général et Président de la nouvelle association professionnelle des magistrats.

"Nous sommes dans le cas d'une affaire signalée, poursuit l'ancien député UMP de Gironde. Les informations pour ce dossier passent par le procureur général et remontent par le garde des Sceaux. Il est forcément au courant qu'il y a une écoute téléphonique. S'agissant d'une affaire de cette ampleur, il est impossible qu'elle ne soit pas au courant du contenu de ces écoutes", affirme-t-il.

Valls et Taubira "prisonniers de leur idéologie"

Selon lui, François Hollande était mécaniquement au courant du contenu des écoutes. "Je pense qu'un garde des Sceaux et un ministre de l'Intérieur réfèrent, quand il s'agit d'affaire de cette ampleur, à leur Premier ministre qui bien sûr en parle au président de la République", lâche-t-il, arguant qu'il ne sert à rien de "signaler une affaire sans connaître le contenu du dossier".

À lire aussi
Christiane Taubira à l'Assemblée nationale élections européennes
Européennes : Christiane Taubira soutient Raphaël Glucksmann

Jean-Paul Garraud estime par ailleurs que "les ministres en question", hérauts d'une justice indépendante dans laquelle l'exécutif n'a aucune prise, "sont prisonniers de leur idéologie". Pour autant, il ne rejoint pas forcément Jean-François Copé qui a appelé dans les couloirs de l'Assemblée nationale à la démission de Christiane Taubira. "Je ne sais pas s'il faut aller jusqu'à une démission, dit-il. Ça donne une image désastreuse de la police et de la justice. Les conclusions seront tirées par les citoyens".

>
Écoutes de Sarkozy : "François Hollande était forcément au courant", dit Jean-Paul Garraud Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christiane Taubira François Hollande Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770391448
Écoutes de Sarkozy : "François Hollande était forcément au courant", dit Jean-Paul Garraud
Écoutes de Sarkozy : "François Hollande était forcément au courant", dit Jean-Paul Garraud
INVITÉ RTL - Jean-Paul Garraud, ancien député UMP de Gironde et président de l'association professionnelle des magistrats, estime que François Hollande était mécaniquement informé du contenu des écoutes.
https://www.rtl.fr/actu/politique/ecoutes-de-sarkozy-francois-hollande-etait-forcement-au-courant-dit-jean-paul-garraud-7770391448
2014-03-12 20:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/E5jmgReV7lLVy8wLNkvtdA/330v220-2/online/image/2014/0312/7770391865_jean-paul-garraud-en-compagnie-de-rachida-dati-en-2008.jpg