3 min de lecture Éducation nationale

Jean-Michel Blanquer sur RTL : certains profs "n'ont pas été à la hauteur"

Le ministre de l'éducation a abordé les sujets chauds de son ministère : l'absentéisme des profs, le bac 2020 ou encore le nombre d'élèves qui ont repris l'école.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Déconfinement : les profs décrocheurs seront "sanctionnables", annonce Blanquer sur RTL Crédit Image : Silvere GERARD/ AGENCE 1827/RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et Raphaël Bosse-Platière

Il a sans doute l'un des ministères les plus compliqués à gérer en ce moment, avec l'une des tâches du déconfinement les plus difficiles à mettre en oeuvre. Jean-Michel Blanquer doit organiser le retour des enfants à l'école, après 55 jours de confinement.

Pris entre deux feux, le ministre de l'Éducation cherche l'équilibre entre un protocole sanitaire très strict et des familles qui souhaitent désormais accélérer le retour des enfants à l'école, un entre-deux qui pourrait durer jusqu'à l'été. Critiqué pour avoir dit trop tôt que les enfants devaient retourner en classe, il est aujourd'hui accusé par certains de ne pas accélérer assez la reprise.

Autre sujet brûlant pour le ministre, relevé par Olivier Bost dans son édito du 9 juin dans la matinale de Yves Calvi sur RTL : "Il y a des profs qui ont littéralement disparu ou qui ne veulent pas revenir et ils n'ont pas été trop embêtés", selon le journaliste politique.

Revivez l'interview de Blanquer en direct :

18h45 - L'interview de Jean-Michel Blanquer est désormais terminée. Merci de l'avoir suivie avec nous. 

18h43 - Jean-Michel Blanquer fait un premier bilan de la gestion de la crise : "On a pris des décisions pas faciles, en équipe. A posteriori on peut toujours faire mieux", estime-t-il. "On peut toujours critiquer, rien n'est parfait dans ce que nous faisons mais la situation est tellement hors du commun qu'il y a des inconvénients dans tout ce que nous vivons. L'Education nationale a traversé cette situation de crise avec force, mobilisation d'une immense majorité de ses acteurs et moi j'exprime d'abord et avant tout ma reconnaissance aux chefs d'établissements, aux professeurs et aux parents d'élèves", conclut le ministre.

18h42 - "Aujourd'hui l'instruction est obligatoire, même si on est chez soi, l'instruction à distance est obligatoire, et la présence physique l'an prochain est requise", affirme le ministre de l'Education.

18h40 - Les écoles ouvertes se tiendront "surtout la première quinzaine de juillet et la deuxième d'août", explique Jean-Michel Blanquer. 

18h36 - Le bac 2020 est-il un bac au rabais ? "Non, le contrôle continu représente quelque chose", affirme le ministre. "C'est une vraie note même si ce sont des circonstances exceptionnelles", poursuit-il.

18h33 - "Les oraux du baccalauréat se tiendront aux dates normales, entre le 7 et le 10 juillet", confirme Jean-Michel Blanquer. "Certains élèves qui auront moins de 8 ou qui n'auraient pas eu leur bac au rattrapage, pourront assister à une session exceptionnelle en septembre sur décision du jury, qui se basera sur la motivation et l'assiduité", précise le ministre.

18h29 - "L'objectif de mieux rémunérer les professeurs reste intact parce que c'est indispensable", assure le ministre, qui rappelle que 25.000 nouveaux professeurs seront embauchés. Dès le 1er janvier 2021, les enseignants "les plus jeunes" seront les premiers à être augmentés.

18h27 - Jean-Michel Blanquer annonce des primes de "330, 660 ou 1.000 euros pour les professeurs qui se sont occupés de soignants, parfois du lundi au dimanche".

18h25 -  Y a-t-il vraiment des professeurs "décrocheurs" ? "Comme dans chaque métier, vous avez une immense majorité de la corporation qui est remarquable mais il y a bien sûr des personnes qui n'ont pas été à la hauteur", affirme Jean-Michel Blanquer. "Quelqu'un qui ne fait pas son travail est 'sanctionnable'", poursuit-il.

À lire aussi
Emmanuel Macron lors de son interview du 14 juillet 2020 Coronavirus France
Coronavirus : la rentrée des classes sera "quasi normale", assure Macron

18h22 - "Aujourd'hui, il est normal qu'il y ait un retour des enseignants avant les grandes vacances. Il est important de dire que ceux qui restent chez eux sont en télétravail", précise Jean-Michel Blanquer.

18h20 - "Il y a environ 2 millions d'élèves qui vont tous les jours à l'école primaire, pas toujours les mêmes", estime le ministre de l'Education. "Dans le secondaire ça augmente tous les jours, il y a environ 30% des collégiens" qui ont repris. "On a encore un effort à faire sur les lycées généraux", reconnaît le ministre.

18h19 - Faut-il assouplir les mesures sanitaires dans les écoles ? "On va probablement le faire", affirme Jean-Michel Blanquer. "Il y a un mois on était critiqué pour déconfiner et maintenant on est critiqué pour ne pas aller assez vite", regrette le ministre.
18h00 - Jean-Michel Blanquer répondra aux questions de Thomas Sotto à partir de 18h15. Si vous souhaitez interpeller le ministre, composez le 3210.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Jean-Michel Blanquer Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants