1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Des paroles et des actes" : Jean-Luc Mélenchon annonce qu'il ne boycottera finalement pas l'émission de France 2
2 min de lecture

"Des paroles et des actes" : Jean-Luc Mélenchon annonce qu'il ne boycottera finalement pas l'émission de France 2

"Si vous êtes un dirigeant de droite intéressé pour venir débattre, je vous appelle à faire connaître votre candidature", avait lancé Jean-Luc Mélenchon sur son compte Facebook.

Jean-Luc Mélenchon le 27 juin 2015 à Paris.
Jean-Luc Mélenchon le 27 juin 2015 à Paris.
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Jean-Luc Mélenchon ne rééditera finalement pas le boycott de Marine Le Pen. Le 22 octobre dernier et après de longs pourparlers entre la présidente du FN, la production de Des paroles et des actes sur France 2 et différents contradicteurs, Marine Le Pen avait annulé sa présence provoquant une déprogrammation de dernière minute pour France 2 et une polémique médiatico-politique dantesque. Quelques mois après, Jean-Luc Mélenchon semblait partager les même problème avec la composition du plateau de l'émission politique phare du service public. Dans un long message sur son compte Facebook, Jean-Luc Mélenchon expliquait avec une ironie tranchante qu'il pourrait finalement ne pas se rendre sur le plateau de France 2. 

"Madame Le Pen, excédée et soumise à des changements permanents et à une lourdeur croissante de ce qui lui était imposé (huit débats dont un sur les régionales des Hauts de France) avait fini par refuser de participer. J’y pense, écrit Jean-Luc Mélenchon sur Facebook. Sachez qu’après trois mois de "préparation", à 48 heures de l’émission ni les intervenants ni les thèmes n’étaient fixés ni stabilisés. Ce matin l’ancien CGT devenu FN (ça ne s’invente pas…) a jeté l’éponge. La rédaction recherche surement un ancien aveugle ayant retrouvé la vue en écrivant à madame Le Pen (et me mettre au défi d’en faire autant). En attendant, si vous êtes un dirigeant de droite intéressé pour venir débattre je vous appelle à faire connaitre votre candidature à France 2 pour venir débattre car la chaîne prétend que nul ne le veut."

"Pour l’heure la droite serait représentée par monsieur Darmanin, continue Jean-Luc Mélenchon, (évidemment pas un libéral qui assume mais un souverainiste pour que tout soit bien tordu), que j’ai récusé sans succès, non pour l’homme qu’il est (je ne le connais pas et il est connu comme courtois) mais pour la méthode qui est utilisée et parce que je trouve incroyable que pas un dirigeant national de LR ne soit disponible, même pour fustiger un ami des "violences-de-la-grève-et-de-Cuba-du-Venezuela-germanophobe". Dois-je y aller ? Vos avis sont les bienvenus", conclut l'eurodéputé.

J'irai donc et je vous donne rendez-vous ce soir.

Jean-Luc Mélenchon

Ce sont finalement ses lecteurs et les internautes qui ont convaincu Jean-Luc Mélenchon d'y aller. "Chers lecteurs/trices, j'ai lu (de façon aléatoire) une bonne moitié de vos commentaires à propos de mon passage à l' émission DPDA. Je lirai le reste de vos remarques bientôt. Je vous ai décrit les conditions de pagaille et de buzzomanie qui font la loi dans cette équipe et vous l'avez compris, raconte l'eurodéputé. Merci pour l'amitié que vous me témoignez et pour votre souci d'être de bon conseil. Vous avez éclairé ma décision. J'irai donc et je vous donne rendez-vous ce soir." Avant de conclure, avec un impeccable sens du suspense : "Le reste, je vous le raconterai le moment venu."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/