1 min de lecture Corbeil-Essonnes

Dassault mis en examen : il conteste le "bien fondé" de cette décision

Serge Dassault, mis en examen pour des soupçons d'achats de votes à Corbeil-Essonnes, conteste le "bien-fondé" de cette décision.

Serge Dassault le 14 juin 2013.
Serge Dassault le 14 juin 2013. Crédit : ERIC PIERMONT / AFP Archives
AFP

Serge Dassault conteste "avec la plus grande fermeté le bien-fondé" de sa mise en examen, prononcée dans la matinée dans l'enquête sur les soupçons d'achats de votes à Corbeil-Essonnes (Essonne), a indiqué son avocat dans un communiqué.

"Serge Dassault, innocent des faits qui lui sont ainsi injustement reprochés, ne doute pas que justice finira par lui être rendue", a ajouté Me Pierre Haïk. L'avocat a par ailleurs estimé que cette mise en examen ne reposait "sur aucun fondement sérieux".

Soupçonné de corruption électorale

L'industriel de 89 ans a notamment été mis en examen pour "achat de votes", "complicité de financement illicite de campagne électorale" et "financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé". S'il a toujours reconnu des dons, le sénateur UMPa  toujours réfuté un quelconque lien avec de la corruption électorale lors des municipales de 2008, 2009 et 2010, les trois scrutins qui intéressent les magistrats instructeurs.

Le propriétaire du groupe d'aéronautique de défense a été maire de la ville de 1995 à 2009, année où un scrutin avait été annulé par le Conseil d'Etat pour des achats de votes. Dans la foulée, son bras droit Jean-Pierre Bechter avait été élu à la mairie.

Jean-Pierre Bechter, qui a largement été réélu fin mars, avait déjà été mis en examen par les juges, comme quatre autres protagonistes: l'une de ses adjointes, Cristela de Oliveira, un cadre local de l'UMP, Jacques Lebigre, et deux intermédiaires présumés du système, Younès Bounouara et Mamadou Kébé.

Lire la suite
Corbeil-Essonnes Serge Dassault Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants