1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Congrès des maires : l'opération séduction d'Anne Hidalgo et Emmanuel Macron
2 min de lecture

Congrès des maires : l'opération séduction d'Anne Hidalgo et Emmanuel Macron

Les maires de France vont être courtisés par les deux candidats à la présidentielle qui vont s'opposer... et s'applaudir.

Emmanuel Macron et Anne Hidalgo
Emmanuel Macron et Anne Hidalgo
Crédit : Ludovic MARIN / AFP / POOL
Lisnard, Hidalgo et Macron en clôture de l'AMF
03:49
Un air de campagne du 18 novembre 2021
03:49
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Aymeric Parthonnaud

Emmanuel Macron clôture le Congrès des maires ce 18 novembre. Et comme c'est la tradition, le chef de l'État assistera au discours du patron de l'AMF et de la maire de Paris... qui ne figurent pas franchement parmi ses soutiens. David Lisnard, le successeur de François Baroin à la tête de l'AMF, est tenant d'une opposition franche à Emmanuel Macron.. Quant à Anne hidalgo, elle est maire et candidate à la présidentielle.

Cette dernière parlera "en sa qualité unique de maire de Paris", jure un proche. Quand un autre l'assure : "On aurait pu écrire le même discours si elle n'avait pas été candidate, ça ne sera pas 'Moi, présidente'". Mais difficile de se dédoubler. Elle va s'offrir une déambulation dans le salon en fin de matinée. Et pendant son discours, on pourra peut-être jouer à "maire ou candidate ?" Quand elle expliquera que ce n'est pas juste l'Etat qui décide et les collectivités qui exécutent, en s'appuyant sur la crise du Covid et le rôle crucial des maires, c'est la maire qui va parler. Mais ça pourrait ressembler à la "République décentralisée" défendue par la candidate. Ça aura une saveur particulière. Et le président sera obligé de l'applaudir...

Et vice versa. Elle applaudira aussi Emmanuel Macron. C'est le jeu. D'autant que le chef de l'État va remercier les maires pour leur action pendant la crise. Il a commencé avec les 1.000 maires reçus à l'Élysée. À cinq mois de la présidentielle, pas question de les malmener. Ni de se faire malmener.

Le chiffre du jour

Le chiffre du jour : 148.862.  C'est le nombre de militants LR qui pourront voter au Congrès. Fin septembre, ils n'étaient que 79.181. Ça reste très loin des 237.000 d'il y a cinq ans. Mais en un mois et demi LR a presque doublé son nombre d'adhérents.

À écouter aussi

Qui va en profiter ? Chacun voit midi à sa porte... Dans les équipes Ciotti et Pécresse on estime avoir fait le plus de cartes, donc c'est forcément bon pour eux. Xavier Bertrand lui considère qu'avec un corps électoral totalement renouvelé, le brevet de fidélité ne sert à rien. Sous-entendu : on ne lui fera pas payer d'être parti en 2017. Mais un pro Barnier est formel : "les deux tiers des nouveaux adhérents sont des militants qui reviennent car ils reprennent espoir, la figure Barnier peut les rassurer". Bref, c'est très ouvert.

Le programme du jour

Le programme du jour, c'est celui de Jean-Luc Mélenchon qui sort aujourd'hui en livre avec 690 propositions. C'est le premier à dégainer un programme exhaustif pour 2022, c'est la suite du programme de 2017. Il y a la VIe République, la retraite à 60 ans... Le chiffrage du programme par contre, c'est pour plus tard... 

 Au rayon des nouveautés : des mesures pour "réparer cinq ans de macronisme" : rétablissement de l'ISF, abrogation de la réforme de l'assurance-chômage... Qui dit livre, dit séances de dédicaces. Jean-Luc Mélenchon commence aujourd’hui à Paris. Et demain les militants insoumis iront distribuer le programme, enfin le vendre - c'est 3 euros - devant des universités. Et ce week-end sur des marchés.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/