1 min de lecture Gouvernement

Conflit d'intérêts : Muriel Pénicaud renonce à un siège au forum de Davos

Sur demande de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, la ministre du Travail a dû démissionner d'un poste de bénévole au conseil d’administration du forum de Davos.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail
Muriel Pénicaud, ministre du Travail Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Noé Blouin et AFP

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique ne prend plus aucun risque. Après la démission de Jean-Paul Delevoye, la HATPV a demandé, le 18 décembre dernier, à Muriel Pénicaud de quitter un poste qu'elle occupait au conseil d'administration du forum de Davos.

Comme le précise Le Monde, l'actuelle ministre du Travail avait accepté ce mandat au sein du Forum Économique Mondial le 28 novembre dernier. Le quotidien ajoute que, comme l'exige la loi, Muriel Pénicaud a bien mis à jour sa déclaration d'intérêt. Mais jugeant d'une incompatibilité entre ce nouvel emploi et sa fonction publique, la HATVP a demandé à la haute-fonctionnaire de quitter son siège au FEM.

Celle-ci "prend acte" de la délibération de la HATVP et "décline la proposition qui lui avait été faite de rejoindre le CA du Forum de Davos", a confirmé le cabinet de la ministre."Sur le fond, Mme Pénicaud avait accepté ce mandat bénévole pour défendre un capitalisme plus responsable", a-t-il été précisé.

Depuis 1971, le Forum économique mondial se réunit chaque année pendant cinq jours dans les Alpes suisses. Plusieurs grands patrons et politiques viennent y débattre des problèmes de la planète.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Muriel Pénicaud Ministre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants