1 min de lecture Travail

Chômage partiel : "Un quart des entreprises ont abusé", croit savoir Philippe Martinez

INVITÉ RTL - Le leader de la CGT est revenu sur le dispositif du chômage partiel généralisé durant la crise sanitaire. Selon les rapports qu'il a consultés, 25% des entreprises en auraient abusé.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Chômage partiel : "Un quart des entreprises ont abusé", croit savoir Philippe Martinez Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Léa Stassinet

C'était l'une des mesures phares du gouvernement pour éviter les licenciements massifs des salariés à cause de l'épidémie de coronavirus et de la crise qu'elle a entraîné. Un système de chômage partiel financé par l'Etat avait été mis en place durant le confinement. Selon Le Figaro, 12,9 millions de Français ont bénéficié de ce dispositif depuis mars. 

Mais des entreprises auraient profité de la mesure, comme l'a indiqué Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Invité au micro de RTL Soir ce mercredi 27 mai, il rapporte que selon les rapports dont il a pris connaissance, "dont certains proviennent du ministère du Travail, un quart des entreprises ont abusé" du système.

"Dans certains départements, des inspecteurs du travail ont relevé des abus. Il faut qu'il y ait des contrôles et que ce soit sévèrement réprimé", a déclaré le leader de l'organisation syndicale, qui a pris l'exemple du télétravail. "On ne peut pas en même temps les (les salariés, ndlr) laisser bosser à la maison et demander du chômage partiel en contrepartie". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Coronavirus Chômage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants