1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Caroline Cayeux "regrette" ses propos "stupides et maladroits" sur les homosexuels
2 min de lecture

Caroline Cayeux "regrette" ses propos "stupides et maladroits" sur les homosexuels

La ministre regrette d'avoir utilisé l'expression "ces gens-là". Caroline Cayeux "réitère" ses excuses et assure qu'elle "continuera à mettre toute (son) énergie au service des collectivités territoriales".

Caroline Cayeux, le 4 juillet 2022.
Caroline Cayeux, le 4 juillet 2022.
Crédit : Sameer Al-DOUMY / AFP
Marine Derquenne & AFP

Mea culpa. La ministre des Collectivités territoriales Caroline Cayeux a assuré "regretter" ses propos "stupides" de 2013 critiquant l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, dans une interview accordée au Parisien publiée jeudi 14 juillet. 


Il y a deux jours, mardi 12 juillet, Public Sénat a demandé à la ministre si elle maintenait d'anciennes déclarations datant de 2013 "sur le mariage pour tous et l'adoption pour les couples de même sexe, qualifiées de réforme de caprice et de dessein qui va contre la nature". La ministre avait alors répondu : "Je maintiens évidemment mes propos. Mais j'ai toujours dit que la loi, si elle était votée, je l'appliquerais". 

Dans l'entretien accordé à nos confrères du Parisien, Caroline Cayeux a déclaré que "les propos mentionnés remontent à dix ans. Et si je ne peux nier les avoir tenus, évidemment que je ne les utiliserais plus et les regrette. Je comprends que ces propos stupides et maladroits aient pu autant blesser. Je tiens ici à renouveler toutes mes excuses les plus sincères, car ils ne reflètent pas du tout ma pensée", a-t-elle ajouté.

Je n'aurais absolument pas dû dire ces propos qui ne représentent en aucun cas ma pensée.

Caroline Cayeux dans Le Parisien

Alors qu'elle se voyait aussi reproché d'avoir dit sur le plateau de Public Sénat qu'elle avait "beaucoup d'amis parmi ces gens-là", en référence aux couples homosexuels, la ministre a ajouté : "Je mesure combien cette expression a été choquante et douloureuse pour de nombreuses personnes. Cet émoi me touche d'autant plus personnellement que ce propos est à contre-courant de ma détermination totale à lutter contre toutes les formes de discrimination." 

"Je n'aurais absolument jamais dû dire ces propos qui ne représentent en aucun cas ma pensée. Je comprends donc pleinement l'émoi suscité et je réitère mes excuses", a-t-elle insisté. 

Après les excuses, "il faudra passer aux actes"

À écouter aussi

Le ministre des Transports Clément Beaune avait qualifié les propos de Caroline Cayeux d'"extrêmement blessants. (...) Je fais partie de 'ces gens-là'", avait-il ajouté sur le plateau de LCI. "Mais je ne le dis pas à titre individuel, je le dis par conviction politique. Le combat pour l'égalité (...) je le mènerai toujours. Je l'ai dit à Caroline Cayeux, elle a publié des excuses et rectifié ses propos.", a-t-il souligné.

De son côté, Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Économie sociale et solidaire et de la vie associative, a estimé sur France Inter ce 15 juillet que c'était "aux personnes concernées de dire si elles acceptent ses excuses", ajoutant que Caroline Cayeux a, "en tant que ministre chargé des Collectivités territoriales, beaucoup de leviers pour soutenir la cause" des LGBT. "Des paroles, il faudra passer aux actes", a-t-elle alors lancé.

Le maintien de Caroline Cayeux au sein du gouvernement semble cependant encore incertain : d'après une information de franceinfodes membres de la majorité, d'anciens ministres et des parlementaires, auraient signé une tribune qui remettrait en cause sa place au sein du gouvernement. Celle-ci devrait sortir en fin de semaine, selon nos confrères.

Une lettre d'excuse envoyée aux associations

Plusieurs associations anti-homophobie ont annoncé mercredi 13 juillet avoir déposé plainte à Paris contre Caroline Cayeux. La ministre a indiqué dans Le Parisien leur avoir "écrit un courrier d'excuses". "Je veux qu'elles sachent qu'elles me trouveront toujours à leurs côtés dans les combats qu'elles mènent contre les discriminations et pour l'égalité des droits.", a-t-elle dit.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.