1 min de lecture Société

Canicule 2018 : 1.500 décès de plus qu'une année normale, annonce Agnès Buzyn

Les fortes températures de l'été 2018 ont provoqué cependant 10 fois moins de morts que lors du record de 2003, souligne la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

La ville de Paris, en période de canicule.
La ville de Paris, en période de canicule. Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

La canicule cet été a fait 1.500 morts de plus par rapport à une année normale, soit dix fois moins que lors du record de 2003, a annoncé la ministre de la Santé Agnès Buzyn ce vendredi 21 septembre.

Il n'y a pas eu d'"excès majeur" de mortalité, ni de prise d'assaut des hôpitaux, a ajouté la ministre, notant l'importance de la prévention lors de ces épisodes de canicule. En 2003, lors de la canicule, environ 15.000 personnes sont mortes d'après différentes sources dont l'Insee et l'Ined.

 "L'été 2018 a été marqué par la persistance quasi continue de températures supérieures aux valeurs saisonnières", a expliqué Météo France en préambule d'une publication sur l'été exceptionnellement chaud de 2018. La température moyenne a été "supérieure à la normale de près de 2°C, plaçant 2018 au second rang des étés les plus chauds", annonce l'institut météorologique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Météo Canicule
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants