3 min de lecture Brice Hortefeux

Brice Hortefeux, le plus fidèle des sarkozystes

DÉCRYPTAGE - L'amitié qui lie l'ancien ministre de l'Intérieur et Nicolas Sarkozy résiste aux affres de la politique depuis plus de trente ans.

Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Nicolas Sarkozy a fêté, mardi 28 janvier, son anniversaire avec ses proches, sans responsable politique à ses côtés. Comment expliquer alors la présence de Brice Hortefeux ? "Je satisfait à plusieurs critères", répond l'ancien ministre de l'Intérieur sur RTL. Car, plus qu'un lieutenant politique, l'eurodéputé est l'ami de Nicolas Sarkozy. Et ça fait plus de trente ans que ça dure.

Tout débute en 1976. Brice Hortefeux, 18 ans, est venu assister à un meeting de Jacques Chirac. Mais c'est bien Nicolas Sarkozy qui retiendra son attention. "Je suis venu voir Chirac, c'est Sarkozy qui m'a séduit", évoque-t-il par la suite. Impressionné par le discours de celui qui n'est son aîné que de trois ans, Brice Hortefeux lui propose immédiatement ses services. Point de départ d'une collaboration professionnelle et d'une véritable amitié.

Nicolas Sarkozy l'emmène partout

L'ancien ministre de l'Intérieur organise le réseau de Nicolas Sarkozy et, en retour, l'ancien chef de l’État l'aide à s'implanter en politique. Et c'est en Auvergne que Brice Hortefeux fera ses classes. S'il évoque régulièrement l'amitié "sincère, désintéressée et inoxydable" qui l'unit à Nicolas Sarkozy, l'eurodéputé doit toutefois nombre de ses promotions à son grand ami.

Mairie de Neuilly, RPR, Beauvau, Bercy, UMP... La liste des endroits où l'ex-président emmène Brice Hortefeux est longue. Ce dernier se permettra toutefois de refuser une offre. "Nicolas comptait que je lui succède un jour à la mairie de Neuilly", raconte-t-il.

Mon amitié est sincère, désintéressée et inoxydable

Brice Hortefeux
Partager la citation
À lire aussi
L'invité de RTL manifestations
Policiers : "Le gouvernement doit dire qu'il soutient les forces de l'ordre", selon Hortefeux

Seule son inimité avec Cécilia freinera son ascension et détériorera sa relation avec celui qu'il qualifie de "référence" et "peut-être même une espérance" de la droite. Écarté de la campagne victorieuse de 2007, Brice Hortefeux devra patienter au ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale avant de grimper au Travail puis à l'Intérieur, son rêve, après le départ de la deuxième épouse du Président.

Protégé de Nicolas Sarkozy, il obtiendra même une sorte d'immunité après son "dérapage auvergnat" - "quand il y en a un, ça va, c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes". "On ne touche pas à Brice", décidait alors l'ancien maire de Neuilly, obligeant ainsi les membres du gouvernement à prendre la défense de leur collègue.

Une bienveillance mutuelle

Car l'amitié qui lie les deux hommes est forte. "Brice est le seul en qui j'ai vraiment confiance", confie ainsi Nicolas Sarkozy. "Il a toujours fait ce qu'il croyait le meilleur pour moi",ajoute-t-il à une autre occasion. Des déclarations qui vaudront à Brice Hortefeux de se fendre d'un : "Je suis l'un des piliers de son monde".

Une estimation proche de la réalité. Surtout lorsque l'on sait que l'ancien ministre, par ailleurs parrain de Jean Sarkozy, est celui qui a accueilli l'ancien maire de Neuilly entre son premier divorce et son remariage avec Cécilia.

Brice est le seul en qui j'ai vraiment confiance

Nicolas Sarkozy
Partager la citation

Aujourd'hui principal porte-parole d'un Sarkozy dans l'attente de son retour, Brice Hortefeux assure la promotion du chef d’État défait par François Hollande en mai 2012. Ainsi a-t-il créé, au lendemain de la victoire du socialiste, l'association des "Amis de Nicolas Sarkozy", qui se réunit régulièrement et entretient la parole du leader, préparant le terrain pour son come-back. L'ancien ministre ne faillit d'ailleurs jamais à sa réputation de meilleur défenseur de l'ancien président.

Brice Hortefeux est en effet d'ores et déjà en train de défendre l'idée d'une annulation des primaires en vue de la présidentielle de 2017 si Nicolas Sarkozy venait à revenir. "Les primaires, ça peut être utile pour départager s'il n'y a pas d'évidence. Quand il y a une évidence, ça a moins de sens", explique-t-il. Et l'évidence saute aux yeux : Brice Hortefeux est un fidèle et le restera jusqu'au bout.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brice Hortefeux Nicolas Sarkozy UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants