1 min de lecture Cgt

Bernard Thibault : "il y a trop de syndicats en France"

L'ancien numéro un de la CGT a plaidé pour "une unification du mouvement syndical".

Bernard Thibault, l'ancien numéro un de la CGT
Bernard Thibault, l'ancien numéro un de la CGT Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Yannick Sanchez
et AFP

Bernard Thibault, ancien numéro un de la CGT, a jugé vendredi qu'il y avait "trop de syndicats en France" et plaidé pour "une unification du mouvement syndical". "Le syndicalisme français pâtit à la fois de sa division et de la multiplication des acteurs", a dit celui qui a dirigé la CGT pendant 14 ans.

La CGT, dans ses statuts, se prononce pour que les salariés soient réunis dans le même syndicat

Partager la citation

Selon lui, "à chaque fois que les organisations syndicales sont divisées sur les revendications à défendre, cela affaiblit le message syndical".  Et à "ceux qui pensaient qu'en multipliant les syndicats, on allait favoriser le taux d'adhésion des salariés aux syndicats, la démonstration inverse est en train de se faire", a-t-il ajouté.


"Oui, je crois qu'il y a trop de syndicats en France. D'ailleurs la CGT, dans ses statuts, se prononce pour que les salariés soient réunis dans le même syndicat", a dit l'ex-numéro un de la CGT.
Interrogé sur le faible taux de syndicalisation (7% des salariés), l'ancien dirigeant de la CGT a expliqué que "la première des raisons que les salariés émettent, c'est la trouille des représailles". Cela est d'autant plus sensible dans les petites entreprises et "en période de chômage et de précarité", a-t-il relevé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cgt Syndicats Bernard Thibault
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants