2 min de lecture Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve en pleine écriture d'un livre sur le quinquennat Hollande

Dans "Le Figaro", Bernard Cazeneuve confie tout suivre de la vie politique française tout en gardant le silence. Selon l'ancien premier ministre, "la vie politique meurt d'égotisme".

Bernard Cazeneuve, lors de la passation de pouvoir avec Édouard Philippe à Matignon, le 15 mai 2017
Bernard Cazeneuve, lors de la passation de pouvoir avec Édouard Philippe à Matignon, le 15 mai 2017 Crédit : joel SAGET / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Vous savez, les vieux combattants comme moi n'intéressent plus personne !". Bernard Cazeneuve, vieux combattant du hollandisme, a décidé de renouer avec le barreau de Paris. Dans Le Figaro de ce lundi 7 août, l'ancien premier ministre revient sur sa nouvelle vie d'avocat. "C'est ça la modernité : assurer des mandats publics et savoir reprendre des activités professionnelles", assure-t-il. 

C'est avec un humour acerbe et aiguisé qui lui est si particulier qu'il raconte : "J'aime le droit et assez peu le tordu, donc c'est pour ça que j'ai décidé de m'éloigner un peu du monde politique". Mais celui qui a été la pièce maîtresse du gouvernement de François Hollande ne s'arrête pas là et compte aussi donner des cours à SciencesPo Paris, "à partir du second semestre", précise le journal. 

Mais pour l'instant, ce qui occupe le plus Bernard Cazeneuve, c'est la rédaction d'un livre et plus précisément du premier tome de ses écrits sur le quinquennat écoulé. Il y consacrerait "quatre à cinq heures par jour". Le thème de ce livre n'est pas un hasard. En effet, Bernard Cazeneuve raconte avoir été marqué par son exercice du pouvoir. "Ce que j''ai vécu, je l'aurai avec moi jusqu'au dernier souffle (...) Quand j'attends François Hollande juste après Charlie Hebdo, quand je félicite les forces de l'ordre le soir de l'Hyper Cacher, quand j'apprends l'attentat de Nice... Ce sont des moments qui m'ont bouleversé. le chagrin immense, l'interrogation, la tectonique des plaques en nous". 

Plus généralement, Bernard Cazeneuve continue de suivre avec attention l'actualité politique, tout en profitant de son nouveau statut qui lui permet d'avoir du recul. "Je suis à distance, et plus vous êtes éloigné, plus les gens vous trouvent des qualités ! C'est comme avec les morts, mais moi je suis vivant !, explique -t-il. Je regarde tout, j'écris, je réfléchis. Mais j'ai la volonté de m'astreindre à une ascèse par le silence. Pour s'exprimer, il faut avoir quelque chose à dire, et que ce soit utile. La vie politique meurt d'égotisme". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bernard Cazeneuve Emmanuel Macron François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants