1 min de lecture Vidéo

Benoît Hamon attaque Emmanuel Macron et son "gouvernement pauvrophobe"

INVITÉ RTL - C'est dans "une colère froide" que Benoît Hamon juge qu'Emmanuel Macron "est ignorant des conséquences désastreuses de sa politique sur les plus modestes".

Benjamin Sportouch - Le Grand Jury Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Benoît Hamon du 9 septembre 2018 Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Quel est le sens des sacrifices que l'on nous demande ?". Selon Benoît Hamon, les Français se posent cette question. Invité au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI dimanche 9 septembre, l'ancien candidat à l'élection présidentielle assure que "ce gouvernement n'aime pas les pauvres". Il le qualifie de "gouvernement pauvrophobe".

Il ajoute qu'il y a "une forme de racisme social quand le président de la République s'exprime avec mépris à l'égard de ceux qui ont un petit salaire pour pouvoir vivre. Le problème n'est pas de mettre en compétition les pauvres entre eux". Pour lui, Emmanuel Macron est "déconnecté" de la réalité.

Le fondateur du mouvement Génération.s explique que le but d'une société civilisée est d'améliorer la vie des citoyens. "Est-ce que vous trouvez normal qu'un retraité qui a travaillé toute sa vie, soit celui à qui on demande des sacrifices, quand on exonère des sacrifices aux plus riches. Ça n'est pas normal, ça n'est pas décent, ça n'est pas moral et ça n'est pas juste", déclare-t-il.

Benoît Hamon affiche sa "colère froide" : "Je lui dis qu'il est ignorant des conséquences désastreuses de sa politique sur les plus modestes". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Benoît Hamon Pauvreté
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants