1 min de lecture Banlieues

Banlieues : Jean-Christophe Cambadélis évoque un "raté national"

Le premier secrétaire du Parti socialiste considère que l'on "ne s'occupe pas des banlieues où vivent de très nombreux Français".

Jean-Christophe Cambadélis le 30 août 2015.
Jean-Christophe Cambadélis le 30 août 2015. Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-Christophe Cambadélis veut "remettre au centre" des discussions la question des banlieues en France. Selon le premier secrétaire du Parti socialiste, la politique menée pour les banlieues est "un raté national". S'il considère que "ce qui avait été fait dans le gouvernement précédent par François Lamy était très astucieux (...), nous avons tendance à nous occuper de l'économie, du social et des polémiques avec le Front national mais on ne s'occupe pas des banlieues où vivent de très nombreux Français, et ceci depuis très longtemps".

Le député de Paris assure ne pas vouloir "laisser ces populations, ces Français, ces citoyens au bord du chemin". Jean-Christophe Cambadélis semble par ailleurs ne pas s'inquiéter del'accueil très froid reçu par François Hollande lors de son déplacement à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), alors qu'il y avait obtenu 65% des voix lors de la dernière présidentielle. "On verra le score à la prochaine présidentielle, élude-t-il. Ça peut être un score hautement majoritaire. Parce que ce n'est pas ce que proposent la droite et l'extrême droite qui va répondre aux problèmes des quartiers". L'élu considère toutefois que le Président aurait dû aller "beaucoup plus souvent" en banlieue depuis le début de son mandat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Banlieues Jean-Christophe Cambadélis Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants