1 min de lecture GIGN

Attentats en France : "Le contrôle à 100% n'existe que dans les films", selon l'ancien patron du Raid

REPLAY - Au lendemain de trois jours consécutifs de fusillades et prises d'otages revendiqués par des jihadistes en France, Jean Louis Fiamenghi, ancien patron du Raid, craint que le "pire soit à venir".

>
Attentats en France : "Le contrôle à 100% n'existe que dans les films", selon l'ancien patron du Raid Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date :
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil
Journaliste RTL

Après l'assaut final simultané des forces de l'ordre sur les deux théâtres des prises d'otages de Dammartin-en-Goële et de la Porte de Vincennes, l'heure est aux questions ce samedi 10 janvier : comment aurait-on pu éviter ces drames qui ont coûté la vie à 17 victimes innocentes ?


Pour l'ancien patron du Raid, Jean-Louis Fiamenghi, "Il est évident que dès l'instant où des drames surgissent on peut toujours dire qu'il y a des failles dans le suivi de ces personnes qui parlent faire le jihad. Les retours sont difficiles à contrôler, rappelle-t-il. Le contrôle à 100% ça n'existe que dans les films."

Jusqu'à maintenant, la menace pouvait paraître diffuse et là on a été confronté à la révélation de cette menace.

Jean-Louis Fiamenghi
Partager la citation

"Le pire est à venir sûrement, probablement, reconnaît cet ancien du Raid. Mais la France était déjà menacée par ses positions à l'étranger. Jusqu'à maintenant, la menace pouvait paraître diffuse et là on a été confronté à la révélation de cette menace", affirme-t-il.


Jean-Louis Fiamenghi évoque pour le moment une priorité : "Tout le travail de la police va être d'identifier toutes les personnes liées au réseau" des trois terroristes décédés vendredi 9 janvier lors de l'intervention du Raid et du GIGN. À commencer par Hayat Boumeddiene, la compagne d'Amedy Coulibaly. "Elle a dû déposer Coulibaly pendant la prise d'otage, explique l'ancien patron du Raid. La police devrait rapidement la repérer."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
GIGN Raid Prise d'otages
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants